BNP Paribas a dévoilé lundi une offre transversale dans cinq pays destinée aux particuliers aisés, agrémentée d'avantages dédiés, à laquelle la banque espère faire adhérer un million de ses clients d'ici cinq ans.

Valable en France, en Belgique, en Italie, en Turquie et au Luxembourg, « BNP Paribas Priority » s'adresse aux particuliers presque éligibles à la banque privée, selon des critères propres à chaque pays. En France, elle concerne par exemple des personnes avec des avoirs supérieurs à 20.000 euros, quand un seuil de 250.000 euros est requis pour la banque privée.

« L'objectif, c'est de recruter un million de clients parmi ceux qui sont déjà chez BNP Paribas, en quatre à cinq ans en étant optimiste. Et bien sûr d'aller en conquérir d'autres », a souligné lors d'une conférence de presse Martin Favre, responsable du développement au sein de la banque de détail. « Ce sont les clients qui décident ou non de basculer sur cette offre, il n'y a pas d'adhésion automatique. L'idée, c'est avant tout de les fidéliser », a précisé François Villeroy de Galhau, directeur général délégué de BNP Paribas. Lancée d'abord au début de l'année en Belgique, « BNP Paribas Priority » a dépassé les 180.000 clients dans ce pays. En France, 15.500 particuliers y ont adhéré depuis son démarrage en phase pilote en mai. Son arrivée dans les trois autres pays concernés a lieu en octobre.

Parmi les services liés à cette offre figurent par exemple un accès simplifié au centre téléphonique, un bilan financier annuel ou des tarifs préférentiels sur les retraits à l'intérieur du groupe. Des spécificités locales existent toutefois : gratuite en France, cette offre coûte 8 euros par mois en Italie.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

« BNP Paribas Priority » arrive après le lancement en 2011 d'une offre paneuropéenne à destination des entreprises. A mi-2012, elle avait permis à la banque de la rue d'Antin de gagner 3.560 clients supplémentaires, notamment aux Pays-Bas et en Allemagne -deux pays visés par BNP Paribas-, au-delà de l'objectif affiché de 3.000 recrutements à fin 2012.