L’offre de produits distribués par la Banque Privée Européenne (BPE), filiale du Crédit Mutuel Arkéa, à destination des jeunes de 12 à 25 ans fait peau neuve. Objectif de ce dépoussiérage : fidéliser les enfants de ses clients.

Dans le cadre du nouveau forfait dénommé MyBPE, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa distingue trois tranches d’âges : les 12-16 ans, les 16-17 ans et les 18-25 ans. Ainsi, avant 16 ans, l’offre se limite à un compte de dépôt rémunéré (si son solde dépasse 2.000 euros) accompagné des services de gestion de base tels que l’accès à la banque à distance, les alertes SMS (les deux premières sont gratuites), l’assurance des moyens de paiement liée à une carte de retrait ou de paiement.

À partir de 16 ans et avec l’accord des parents, le jeune peut, en plus, disposer d’un chéquier. Enfin, au moment de sa majorité, il peut souscrire à la Convention MyBPE 18-25 ans. Le choix du moyen de paiement s’élargit alors aux cartes à débit différé et haut de gamme (Visa Premier, Gold Mastercard). De plus, une autorisation de découvert est mise en place (entièrement gratuite jusqu’à 200 euros) ainsi qu’un crédit renouvelable, sous réserve de l’accord de la banque.

Tous les jeunes de moins de 26 ans bénéficient par ailleurs d’une réduction de 50% de la cotisation du package MyBPE. Celle-ci débute donc à 2,75€ par mois avec une carte de paiement à autorisation systématique pour atteindre 8€ par mois avec une carte Gold ou Visa Premier.

Par ailleurs, BPE profite de ce changement d’offre pour proposer à ses clients jeunes, mais aussi aux autres, la personnalisation de la carte bancaire (option payante) ou le service de chèque en ligne.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Éviter le départ des 12-25 vers la concurrence

Dans un communiqué, Etienne-Marie Airiau, directeur général de la BPE, indique que l’évolution de la gamme MyBPE a pour but de « répondre précisément [aux] attentes et [aux] besoins des enfants de nos clients ». L'objectif est donc avant tout de fidéliser. Car même si, d'après des chiffres fournis par la Caisse d'Epargne en 2010, 70% des jeunes choisissent de devenir clients de la banque de leurs parents, les risques de fuite existent sur ce segment du marché de la banque de détail de plus en plus concurrentiel.

La BPE n’est en effet pas la seule banque à avoir revu son offre à destination des 12-25 ans et à proposer des remises tarifaires. Parmi les exemples les plus récents, on retrouve le Crédit Mutuel Arkéa (avec Bemix), la Caisse d’Épargne (Solution 16-17 et Futéo) ou encore LCL (A La Carte jeunes actifs et étudiants). Certaines d'entre elles vont même au-delà des services de banque en quotidien, en proposant par exemple des aides à la location de logement ou à l’achat d’un véhicule.