Fortuneo

L'Afub lance l'alerte sur un nouveau type de fraude au chèque bancaire

  • MoneyVox avec AFP
Règlement par chèque
© Paul Morley - Fotolia.com

L'Association française des usagers des banques (Afub) a mis en garde lundi contre la montée en puissance d'une nouvelle forme de fraude, dite « fraude au chèque de l'amitié ».

Le secrétaire général de l'association Serge Maître souhaite alerter sur le développement de ce mécanisme de fraude apparu « il y a un an, un an et demi ». Le stratagème est simple : il consiste pour le fraudeur à dire qu'il a un chèque qu'il ne souhaite pas déposer sur son compte, par exemple parce qu'il a besoin de l'argent immédiatement et que la somme mettrait trop de temps à être créditée sur son livret A, explique le porte-parole de l'AFUB.

Le fraudeur « demande à un ami de prendre le chèque pour le déposer sur son compte » et de lui rendre une somme équivalente en espèces ou par virement une fois le chèque crédité sur le compte, ce qui se produit « 3 ou 4 jours » après le dépôt. « Sauf qu'une semaine plus tard, la banque appelle celui qui a déposé le chèque pour dire qu'il s'agit d'un chèque volé ou en bois » et le compte de ce dernier est débité. Ce type de fraude, qui touchait au début principalement des étudiants pour des sommes allant de 500 à 1.000 euros, s'est depuis étendu, selon Serge Maître.

150 plaintes en six mois

L'Afub constate « un systématisme depuis quelques mois, avec des montants préoccupants », parfois supérieurs à 5.000 euros par fraude. Dans ces cas, il s'agit plutôt de personnes flouées au cours de relations commerciales. En six mois, l'association a reçu 150 plaintes liées à ce type d'escroquerie, soit trois fois plus qu'au cours des six mois précédents. Selon ses estimations, 4.000 personnes en auraient été victimes.

L'Afub conseille donc d'être prudent. « La confiance, ça se mérite, il ne faut pas l'accorder trop légèrement », rappelle Serge Maître, et « ce n'est pas parce que l'argent apparaît sur son compte que l'on en a la disponibilité car une banque se reconnaît au moins trente jours pour annuler une écriture ». « Dans certains cas, les victimes peuvent se retourner contre la banque si cette dernière omet de préciser que le compte est crédité sous réserve d'encaissement ».

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox