L'agence de notation Fitch Ratings envisage d'abaisser à plus ou moins long terme la note de plusieurs grandes banques européennes, dont la française Société Générale, l'espagnole Santander et l'italienne Intensa Sanpaolo.

Ces modifications s'inscrivent dans le sillage de la décision de Fitch de placer vendredi six pays de la zone euro sous surveillance dont l'Italie, l'Espagne et la Belgique et du changement de perspective de la note française, abaissée à "négative", contre "stable" auparavant.

Les banques françaises concernées par un abaissement de perspective sont la Société Générale, le Groupe BPCE, Dexia Crédit Local et La Banque Postale. L'abaissement de la perspective, qui implique un potentiel changement de note à moyen terme, reflète l'engagement de l'Etat français dans ces groupes bancaires. Une dégradation d'un cran de la note de la dette à long terme de la France pourrait conduire à un abaissement à "A" des notes attribuées à la dette à long terme de la Société Générale, du groupe BPCE et de Dexia. Quant à La Banque Postale (LBP), elle dépend de la notation de sa maison-mère La Poste, elle-même directement dépendante de celle de l'Etat français.

Des banques italiennes concernées

En Italie, Fitch a décidé de mettre sous surveillance négative les notes de sept banques, qui pourraient donc voir leur note baisser rapidement. "Les banques concernées sont: Banca Monte dei Paschi di Siena (MPS), Banca Popolare di Sondrio (BPS), Banco di Desio e della Brianza (BDesio), Banco Popolare, Iccrea Holding, Intesa Sanpaolo et Unione di Banche Italiane - UBI Banca", précise l'agence. Elle a par ailleurs abaissé la note de la banque UniCredit qui passe de "A" à "A-".

En Espagne, Fitch a placé sous surveillance huit banques et certaines de leurs filiales, dont la première banque de la zone euro, la banque Santander. Parmi les autres concernées on trouve BBVA, Caixa Bank, La Caixa, CECA, Bankia, BBK, Unicaja.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

En Belgique, l'agence de notation a également placé deux banques sous surveillance négative: KBC Group et Deixa Bank Belgium.