Depuis le 1er janvier 2011, les banques se sont engagées à mettre en avant sur leurs sites internet et dans leurs brochures tarifaires les tarifs de dix services parmi les plus couramment facturés.

La présentation de ce document, appelé « Extrait standard des tarifs » est encadrée par une norme professionnelle édictée par la Fédération bancaire française (FBF).

Après les banques nationales, les banques en ligne et le Crédit Agricole, nous sommes allés vérifier si le Crédit Mutuel avait tenu les engagements de la profession, en visitant les sites des cinq principales fédérations de l’enseigne : Centre-Est Europe (Strasbourg), Bretagne (Brest), Nord Europe (Lille), Loire-Atlantique Centre Ouest (Nantes) et Maine-Anjou Basse Normandie (Laval).

L’accès à l’extrait standard

Sur les cinq sites visités, l’extrait standard est accessible en deux ou trois clics depuis la page d’accueil. Par contre, le document n’est pas partout mis en valeur de la même façon. Le Crédit Mutuel de Bretagne l’affiche ainsi directement dans le corps de sa page « Tarifs ». A l’inverse, Nord Europe ne fait pas mention de l’existence de l’extrait. Il faut afficher sa brochure tarifaire 2011 pour trouver le document, placé en tête comme le recommande la FBF.

Le respect de la norme FBF

Globalement, la norme FBF est respectée, à quelques détails près. Ainsi, le Crédit Mutuel Centre Est Europe annonce que l’abonnement à son service d’alertes par SMS est gratuit, alors qu’il facture 20 centimes par message envoyé.

Autre petite entorse : le Crédit Mutuel Nord Europe oublie de préciser les franchises qu’elle applique pour les retraits effectués hors de son réseau de distributeurs.

Gestion par Internet

Le Crédit Mutuel de Bretagne se distingue en proposant gratuitement la gestion des comptes par Internet. Les autres facturent entre 1 euro (Loire-Atlantique Centre Ouest) et 3 euros par mois (Centre Est Europe). Quant à Maine-Anjou Basse-Normandie, elle « offre » deux connexions mensuelles gratuites, puis facture les suivantes 0,50 euro.

Alertes SMS

Maine-Anjou Basse Normandie et Nord Europe proposent des forfaits de 5 SMS mensuels, respectivement à 1,50 et 2 euros. Les autres facturent le SMS au détail, de 0,15 euro (Loire-Atlantique Centre-Ouest) à 0,34 euro (Bretagne).

Carte bancaires

La hiérarchie des tarifs est la même pour les cartes à débit immédiat et à débit différé. Loire-Atlantique Centre Ouest est la moins chère des cinq fédérations observées (respectivement 32,86 euros et 42,62 euros par an), le Crédit Mutuel de Bretagne la plus chère (36,50 euros et 46,50 euros). Mais l’éventail des prix reste assez restreint.

C’est un peu moins vrai pour les cartes à autorisation systématique. Un écart annuel de près de 7 euros existe entre le Crédit Mutuel de Bretagne, cette fois la moins chère (21,75 euros) et Loire-Atlantique Centre Ouest, la plus chère (28,47 euros)

Retraits hors réseau

Certaines fédérations, comme Bretagne ou Maine-Anjou Basse-Normandie, surpassent la norme en précisant le coût d’un retrait pour tous les types de cartes, et pas seulement la carte de paiement internationale. Nord Europe précise elle que les franchises varient selon les cartes. Maine-Anjou Basse Normandie affiche de son côté une franchise totale pour les porteurs de carte haut de gamme.

Pour les cartes de moyenne gamme, les fédérations observées facturent en règle générale 1 euro le retrait à partir du quatrième ou cinquième retrait mensuel.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Virements

Un ordre de virement SEPA passé au guichet est facturé entre 2,75 euros (Maine–Anjou Basse Normandie) et 4,16 euros (Centre Est Europe) par opération. Les virements via internet sont gratuits sauf au Crédit Mutuel Nord-Europe qui facture encore 8 centimes pour cette opération.

Prélèvements

Loire-Atlantique et Bretagne sont les seules à ne pas facturer la mise en place d’un prélèvement. Cette opération coûte 9,70 euros au Crédit Mutuel Maine-Anjou, 9,75 euros chez Centre Est Europe et 9,85 euros chez Nord Europe. Seul le Crédit Mutuel de Bretagne facture ensuite 0,91 euro par prélèvement, s'il est émis par un organisme financier n’appartenant pas au Crédit Mutuel ou à ses filiales.

Commissions d’intervention

Des cinq fédérations testées, c’est le Crédit Mutuel Centre Est Europe qui affiche la commission d’intervention la moins élevée. Elle facture 5,05 euros par opération, dans la limite de deux par jour. Viennent ensuite Loire-Atlantique Centre Ouest (5,26 euros par opération, 15,78 euros par jour), Nord Europe (8,20 euros par opération, 32,80 euros par jour, 246 euros par mois et 2.000 euros par an) et Bretagne (8,25 euros par opération, 206,25 par mois)

La banque la plus indulgente pour les usagers dépassant leur découvert est toutefois Maine-Anjou Basse Normandie, qui facture 7,50 euros par jour (et non pas par opération), avec un plafond mensuel de 140 euros.

Assurance moyens de paiement

L'éventail des prix annuels va de 18,74 euros (Loire-Atlantique Centre-Ouest) à 26,80 euros (Bretagne), avec une moyenne de 22,80 euros.