Greenpeace et la banque BNP Paribas s’illustrent actuellement dans une passe d’arme communicationnelle par sites web interposés. Le thème du débat : le financement, réel ou supposé, de la filière nucléaire par la banque française.

Créé le 21 septembre 2010 par Greenpeace, le site internet ouvavotreargent.com présente, sous forme de vidéo, l’argumentaire de l’ONG écologiste contre les banques qui financent, à l’insu de leurs clients, l’activité et le développement de l’industrie du nucléaire. Première visée par cette vidéo, BNP Paribas qui serait, toujours selon Greenpeace, la banque la plus active dans le domaine à l’échelle mondiale, devant la britannique Barclays et l’américaine Citi.

La réponse de BNP Paribas ne s’est pas fait attendre. La banque française a acheté le 19 octobre le nom de domaine lareponseavosquestions.com et y a immédiatement créé un site où elle diffuse son contre-argumentaire. Elle y détaille notamment comment est utilisé l’argent de ses clients et rappelle ses différents engagements sociaux et financiers.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Tout un système d’argumentation et de contre-argumentation mené avec brio par ces deux acteurs experts en communication et pour qui internet n’est manifestement pas un outil pris à la légère.