La Société Générale va supprimer environ 900 postes sur trois ans dans son réseau de banque de détail, par le non remplacement de départs à la retraite, a indiqué mardi à l'AFP une porte-parole de la banque, confirmant une information des Echos.

Ces suppressions de poste font partie de l'ensemble des mesures d'un nouveau plan stratégique, baptisé Ambition SG 2015, visant à améliorer la relation entre la banque de détail du groupe et ses clients notamment en proposant de nouveaux produits. Ce plan doit être présenté officiellement le 15 juin.

« Le projet se traduirait par une évolution des effectifs commerciaux. Il y aurait non remplacement d'un départ sur trois à la retraite sur trois ans d'ici à 2012 », soit 900 postes, a expliqué une porte-parole, en précisant que pour l'heure ces mesures font encore l'objet de réunion avec les partenaires sociaux.

Selon l'édition du quotidien Les Echos de mardi, ces suppressions de postes sont motivées par « l'automatisation des tâches les plus simples, comme les dépôts de chèques et d'espèces jusqu'ici assurées par des guichetiers ».

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 3% de rendement

La porte-parole indique toutefois que Société Générale va continuer à recruter avec « des prévisions d'embauches de 1.200 personnes en moyenne sur l'ensemble du réseau », par an d'ici à 2012. Fin décembre, le groupe Société Générale comptait 9,8 millions de clients particuliers en France et 3.000 agences, via Société Générale, Crédit du Nord et Boursorama Banque.