Un homme de 45 ans, de nationalité congolaise, est soupçonné d'avoir escroqué plus de 20.000 euros à l'agence de la Caisse d'Epargne de Chatou (Yvelines) durant les fêtes de fin d'année, a-t-on appris de source policière, confirmant une information du Parisien.

Le quadragénaire, domicilié à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, a été convoqué mardi au commissariat du Vésinet (Yvelines), chargé de l'enquête, et placé en garde à vue pour avoir utilisé une combine entre le 31 décembre et le 6 janvier.

Durant cette période de fêtes et profitant d'un week-end prolongé, l'homme a effectué à trois reprises des dépôts d'argent liquide sur son compte bancaire dans un guichet automatique de la Caisse d'Epargne à Chatou.

Il enregistrait sur le clavier un dépôt d'environ 8.000 euros tandis que l'enveloppe n'en contenait que 200 ou 300 et il transférait ensuite l'argent sur d'autres comptes, la vérification, a posteriori, des sommes déposées étant retardée par les congés de fin d'année, selon la même source.

L'homme a nié les faits devant les policiers, affirmant notamment que son identité aurait été utilisée par un cousin.

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

La Caisse d'Epargne, qui a depuis modifié son système de dépôt avec une vérification immédiate des billets déposés, a indiqué à la police que cette escroquerie utilisée par d'autres personnes lui a causé au total un préjudice d'environ 400.000 euros.