La ministre de l'Economie Christine Lagarde a estimé jeudi que BNP Paribas était un "bon élève" en matière de bonus et devait servir d'exemple aux autres banques françaises.

"La BNP est bon élève et j'espère que l'ensemble des banques françaises vont suivre le même exemple pour qu'il y ait un peu de rigueur", a déclaré la ministre sur France Inter. "Les activités (de la banque ndlr) ont été bien meilleures que l'année d'avant, deux fois meilleures d'après ce que je comprends et ils distribuent moins de bonus", a justifié Mme Lagarde.

Pour 2009, la banque, qui a réussi à doubler son bénéfice l'an dernier malgré la crise, a provisionné un milliard d'euros pour les bonus de ses 4.000 traders. 500 millions seront versés en liquide en mars, soit "125.000 euros par personne" en moyenne, selon ses calculs.

La banque a également prévu 500 millions d'euros supplémentaires sous forme d'actions, dont le versement sera conditionné aux résultats de 2010, 2011 et 2012.

Ce système de versement en plusieurs temps et conditionnel est conforme aux principes édités par le G20 en septembre 2009, a-t-elle fait valoir.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le G20 a recommandé que les bonus soient versés en trois fois, dans les trois ans suivant l'année de l'activité ayant permis de dégager les profits qu'ils récompensent.

BNP Paribas avait suscité un scandale en août en reconnaissant qu'elle avait mis de côté près d'un milliard d'euros pour ses traders sur le seul premier semestre. Elle avait ensuite fait machine arrière, s'engageant à diminuer de moitié l'enveloppe prévue.

Société Générale a pour sa part annoncé jeudi qu'elle verserait 250 millions d'euros de bonus à ses opérateurs de marché cette année au titre de 2009.