Revolut va proposer à ses clients français, dès aujourd'hui, de passer chez Revolut Bank, une des entités de la marque. Pourquoi ce changement ? Pour quel intérêt ? Nos explications.

Avec 1,5 million de clients revendiqués dans l'Hexagone, Revolut est un des nouveaux acteurs financiers les plus populaires en France. Et ce malgré les soubresauts du Brexit, qui a contraint la plateforme financière britannique à s'adapter.

Pour poursuivre ses activités dans l'Union européenne à la suite de la sortie du Royaume-Uni, Revolut a, en effet, dû séparer ses activités en plusieurs entités, dont certaines situées dans l'UE. A côté de Revolut Ltd, l'entité originelle, existent désormais Revolut Payments UAB, établissement de monnaie électronique, agréé et régulé par la Banque de Lituanie et Revolut Bank UAB, un établissement de crédit spécialisé, agréé par la Banque centrale européenne et régulé par la Banque de Lituanie.

Depuis le Brexit, c'est ainsi Revolut Payments UAB qui fournit ses services aux clients français. A compter d'aujourd'hui, ces derniers vont toutefois pouvoir opter pour Revolut Bank, annonce l'entreprise dans un communiqué.

Qu'est-ce qu'un établissement bancaire spécialisé ?

Interrogée par MoneyVox sur le sujet, Revolut explique qu'il s'agit d'une licence bancaire « conçue afin d'établir un environnement favorable aux jeunes entreprises qui souhaitent commencer à fournir divers services financiers dans l'Espace économique européen ». Elle est plus facile à obtenir qu'une licence bancaire complète, puisqu'elle requiert moins de capital : un million d'euros, contre 5 millions.

En contrepartie, elle impose des limites sur les services que Revolut Bank est autorisée à distribuer. Plus concrètement, la néobanque pourra continuer à fournir ses services de paiement et y ajouter des produits de crédits. En revanche, elle n'est pas autorisée à s'aventurer sur le terrain du conseil en investissement ou du courtage en valeurs mobilières, notamment.

Quels avantages à opter pour Revolut Bank ?

Dans sa communication, Revolut insiste sur deux points. « Le lancement de la banque en France offrira un plus grand niveau de sécurité et de confiance à nos clients, et nous permettra de lancer une multitude de nouveaux produits et services dans un avenir proche », explique Joe Heneghan, directeur général de Revolut Bank.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Côté sécurité, le changement n'est pas fondamental. Actuellement, Revolut Payments, en tant que simple établissement de monnaie électronique, n'est pas autorisée à conserver en propre les dépôts de ses clients français. Elle les confie donc à un partenaire bancaire, dont nous n'avons pas pu obtenir le nom. En cas de faillite de Revolut, les clients peuvent ainsi récupérer leur argent auprès de ce partenaire. En cas de faillite du partenaire, ils sont couverts par le Fonds de garantie des dépôts du pays d'origine de ce partenaire, à hauteur de 100 000 euros. Les dépôts des clients qui opteront pour Revolut Bank seront, eux, détenus en propre par cette dernière entité. En cas de faillite, ses clients bénéficieront aussi d'une garantie à hauteur de 100 000 euros, mis en œuvre par la Banque de Lituanie.

Revolut Bank annonce également le lancement prochain, sans plus de précisions sur le calendrier, d'une « gamme élargie de services bancaires », ainsi que des « produits de crédits », comme elle le fait déjà en Lituanie et en Pologne. Des nouveautés qui seront réservées aux clients Revolut Bank.

Comment se passe le transfert vers Revolut Bank ?

Dans les prochains jours, les clients français de Revolut verront apparaître une bannière dans l'application mobile, leur proposant de passer sur Revolut Bank en acceptant de nouvelles conditions générales. « Tout le processus ne prendra que quelques clics », promet la communication de la néobanque.

Les nouveaux clients, qui ouvrent des comptes à partir d'aujourd'hui, seront eux d'office chez Revolut Bank.

Le meilleur de la banque mobile