Pour contrer le Brexit et lui permettre de continuer à exercer en Europe continentale, Revolut a décroché une licence bancaire en Lituanie. La bascule des comptes des clients va commencer dans les prochains jours.

Depuis le début de l’année, le Royaume-Uni est en phase de transition, une phase qui doit s’achever fin décembre durant laquelle les particuliers et les entreprises doivent se préparer au Brexit. C’est le cas de la néobanque d’origine britannique Revolut qui poursuit cet automne sa migration vers le Vieux Continent. Pour continuer à opérer, elle a décroché fin 2018 une licence bancaire lituanienne qui, via le mécanisme du passeport européen, lui permet de continuer à proposer son offre en France, en Italie, au Portugal…

Pas de changement de données bancaires

Côté clients, ce changement de pays de régulation nécessite de faire migrer les comptes du Royaume-Uni à la Lituanie, ce que Revolut a expliqué fin septembre à ses clients. « Dans un mois, nous commencerons à déplacer nos clients européens vers cet établissement européen de monnaie électronique agréé. Vous n'avez rien à faire. Nous nous chargeons de toute la procédure et vous recontacterons une fois la migration effectuée », détaille ainsi la banque mobile.

D’après Revolut, ce transfert des comptes du Royaume-Uni vers la Lituanie devrait être quasi transparent pour les clients : les fonctionnalités et la tarification resteront inchangés. « Vos données de compte bancaire devraient rester les mêmes. Si jamais certains détails devaient changer par rapport à la législation locale, nous vous le ferons savoir avant le transfert de votre compte », ajoute Revolut.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Techniquement, ce changement va se matérialiser par l’évolution de la filiale qui gère les services et les fonctionnalités du compte Revolut. Fini “Revolut Ltd”, indiqué notamment en bas du site internet de la néobanque, l’établissement de monnaie électronique autorisé en Lituanie s’appellera désormais Revolut Payments UAB.

Voir le comparatif des banques mobiles