Malgré une communication centrée sur l’innovation et la modernité, les banques 100% internet attirent surtout, à l’heure actuelle, une population entre deux âges et plutôt aisée. Certaines enseignes, toutefois, sont actuellement à l’initiative pour élargir leur clientèle aux jeunes, et notamment aux étudiants.

Cela ressemble à un paradoxe : connectée, innovante, technologique, la banque 100% en ligne attire majoritairement une clientèle de quadras, nés à l’époque des téléphones à cadrans et du minitel. Leur usager type, étonnamment proche d’une enseigne à l’autre, est ainsi un homme, entre 40 et 45 ans, urbain, actif et plutôt aisé.

Le fait que les banques sans agences sélectionnent leurs clients par les revenus explique largement cet état de fait. Il faut ainsi gagner au minimum 1.000 euros nets par mois pour bénéficier d’une carte bancaire gratuite chez Boursorama Banque, 1.200 euros chez ING Direct, Hello bank et Fortuneo, et 1.800 euros chez BforBank. des conditions qui excluent de fait les étudiants, les stagiaires, voire certains jeunes actifs. Les enseignes traditionnelles, qui se montrent particulièrement généreuses avec ces segments de clientèle, s’en frottent les mains.

Les moins de 26 ans bienvenus chez Hello Bank

Certaines enseignes numériques, toutefois, semblent avoir bien compris que les jeunes d’aujourd’hui sont les clients à fort potentiel de demain. Lorsqu’ING Direct a récemment introduit une condition de revenus à l’ouverture de son compte courant, elle a ainsi pris soin de faire une exception pour les jeunes et les étudiants, qui peuvent présenter les justificatifs de revenus de leurs parents.

Lire aussi : ING Direct ferme la porte aux petits revenus

Hello bank, la banque en ligne adossée à BNP Paribas, va encore un peu plus loin. Jusqu’au 31 octobre, les moins de 26 ans, déjà clients de la banque ou non, bénéficient d’une série d’avantages exclusifs. En l’échange de l’ouverture d’un Livret Hello, le compte épargne maison, ils obtiennent un taux boosté de 4% (contre 1,4% en temps normal), valable jusqu’à la fin de l’année 2015 sur un encours maximum de 4.000 euros.

Ce rendement amélioré s’accompagne d’une prime de 40 euros, voire de 120 euros pour les nouveaux clients. La détention d'un Livret Hello est en effet conditionnée à celle d’un compte courant dans la banque, dont l’ouverture ouvre droit actuellement à une prime de 80 euros, cumulable avec l’offre moins de 26 ans. De plus, pour permettre aux étudiants, en Master 2 et plus, de bénéficier de l’offre, Hello bank a levé pour eux la condition de revenus de 1.200 euros mensuels, la remplaçant par une condition de dépôt de 1.500 euros minimum sur le Livret Hello.

Voir les caractéristiques du Livret Hello

Monabanq vise les étudiants

Autre enseigne visant tout particulièrement les étudiants : Monabanq. Contrairement à la concurrence, la filiale du Crédit Mutuel-CIC n’a pas fait le choix de la gratuité, mais commercialise un forfait de compte à 2 euros par mois, incluant une carte bancaire Visa Classic et une quarantaine de services. Ce qui peut apparaître comme un handicap pour attirer l’attention du grand public devient un argument pour attirer les étudiants, les stagiaires et les jeunes actifs. Car en échange de ces 2 euros par mois, Monabanq n’impose aucun revenu mensuel minimum.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Elle a, de plus, d’autres arguments à faire valoir. Elle est ainsi la moins exigeante des banques en ligne en matière de dépôt initial : 150 euros suffisent pour ouvrir un compte de dépôt. Contrairement à la concurrence, elle permet aussi de déposer des espèces et des chèques dans les 2.000 distributeurs automatiques du CIC en France. Enfin, à condition d’ouvrir également un Livret d’épargne Monabanq, ses clients bénéficient gratuitement d’un service d’épargne automatique, la « Carte qui épargne » : à chaque paiement par carte, la somme débitée est arrondie à l’euro supérieur, et la différence avec le prix payé est placé en fin de mois sur un compte épargne. Une manière simple de faire quelques économies malgré un budget serré.

Voir les principaux tarifs de Monabanq

Les « néo-banques » sont aussi sur le coup

Les jeunes technophiles constituent également la cible préférée de Soon, très active sur les réseaux sociaux. Comme Monabanq, le service bancaire 100% mobile d’Axa Banque ne fixe pas de conditions de revenus pour obtenir une carte bancaire et un compte courant, et affiche en plus la gratuité. Le service propose également quelques services conçus spécifiquement pour les jeunes, comme la « Timeline » qui présente les opérations comme un fil Twitter ou Facebook, et permet de partager et d’ajouter des photos de ses achats. Son offre, en revanche, est beaucoup plus limitée : pas de découvert possible et pas de Livret A, notamment.

Autre acteur iconoclaste à déclarer sa flamme aux juniors : le Compte Nickel. En un an et demi, le service de paiement a déjà convaincu un peu plus de 160.000 clients, dont 15% seulement ont entre 18 et 24 ans. Mais il vient de lancer son offre Nickel Jeune pour les 12-18 ans, qu'il compte attirer chez les buralistes, distributeurs exclusifs du produit.

Lire aussi : Etudiants, jeunes actifs... Quelle banque choisir ? Notre comparatif