Vous avez déjà dû le recevoir, ou ça ne saurait tarder : chaque mois de janvier, votre banque vous transmet un relevé complet des frais payés l'année précédente. Voici comment l'exploiter pour économiser.

C'est une des caractéristiques qui font de votre banquier un commerçant pas comme les autres. Hormis quelques lignes tarifaires précises, toutes liées à des incidents de paiement, il n'a pas l'obligation de vous notifier avant de prélever sur votre compte le prix de ses services. Un régime d'exception qui n'est pas sans poser problème. Il a, en effet, deux défauts : un défaut de transparence, puisque vous ne savez pas exactement pour quoi vous payez ; un défaut de concurrence, parce que vous ne savez pas exactement ce que vous payez, ce qui complique la comparaison avec les autres offres disponibles sur le marché.

Frais bancaires : interdisons la facturation sans information préalable

Un outil vous permet toutefois de surveiller votre consommation bancaire : le relevé annuel de frais. Introduit en 2009, ce document, que votre banque a l'obligation d'éditer chaque année, récapitule tous les frais, récurrents ou non, prélevés au cours de l'année précédente. Vous avez déjà dû recevoir celui de l'année 2021, ou alors ça ne devrait pas tarder. Correctement analysé et couplé avec les informations fournies par un comparateur tarifaire, il peut vous aider à répondre à deux questions : est-ce que je paie trop de frais bancaires ? Et comment faire pour diminuer mon budget.

Evaluer la politique tarifaire de votre banque

C'est le premier chiffre qui saute aux yeux : votre relevé annuel vous donne le montant total dépensé en frais bancaires. Sur cette base, vous allez pouvoir évaluer la politique tarifaire de votre banque par rapport au reste du marché en comparant, par exemple, ce chiffre avec ceux fournis par notre comparateur de tarifs bancaires. Vous pourriez être surpris : selon l'enseigne et la région, les disparités tarifaires peuvent être spectaculaires, allant parfois du simple au triple. Voire abyssale, si vous intégrez les banques en ligne dans le paysage.

Pour que l'évaluation soit fructueuse, il faut évidemment partir de votre consommation réelle, celle qui, justement, est détaillée dans le relevé. Certaines banques, en effet, peuvent être compétitives sur des profils de consommation et beaucoup moins sur d'autres. Pour affiner la recherche, l'idéal est de personnaliser votre profil, en utilisant, par exemple, l'outil que nous mettons à votre disposition.

Si ce paramétrage à la main vous ennuie, vous pouvez également vous appuyer sur des profils types, en recherchant celui qui se rapproche le plus de vos usages. Nous vous en proposons trois : un profil classique ; un profil jeune, dédié aux moins de 25 ans ; et un profil premium, avec des besoins plus importants, notamment en termes de moyens de paiement. Le jeu en vaut la chandelle : sur le profil classique par exemple, la facture annuelle peut aller de quelques euros dans certaines banques en ligne à plus de 260 euros dans les enseignes les moins compétitives.

Faites le point sur la réalité de vos besoins

Le résultat de cette comparaison n'est pas à votre goût ? Vous avez évidemment la possibilité de changer de banque. Mais aussi celle d'optimiser la facture en restant dans votre banque, en commençant par vérifier que les produits et services que vous payez sont bien en adéquation avec vos besoins.

Un exemple : vous êtes équipés d'une carte bancaire premium, mais vous ne voyagez pas ou voyagez peu ? Vous payez beaucoup en espèces ou en chèques ? Vous pouvez envisager de redescendre sur une carte classique. Selon notre relevé tarifaire, passer d'une Visa Premier (127,76 euros par an en moyenne) à une Visa Classic (44,67 euros) représente une économie annuelle de plus de 83 euros.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Plus généralement, vérifiez que vous ne payez pas pour des produits et services dont vous n'avez pas l'utilité : assurances payantes sur les moyens de paiement, forfait d'alertes sur soldes, revues, etc. En matière tarifaire, les banques sont, en effet, capables d'une grande créativité.

Nouvel An 2022 : 7 bonnes résolutions pour votre porte-monnaie

Méfiez-vous des packages

Les offres groupées (ou packages) de services bancaires ont incontestablement des atouts. Celui, notamment, de vous permettre de mensualiser votre budget bancaire.

Pourtant, ces forfaits ne sont pas toujours intéressants financièrement, loin de là. En s'appuyant sur les profils de consommation classique et premium déjà évoqués, MoneyVox a récemment comparé le coût annuel des packages des banques traditionnelles avec le prix des services payés à la carte. Résultat : des surcoûts qui peuvent parfois aller jusqu'à 58 euros ! Même constat au Crédit Agricole, qui vient de renouveler sa gamme de forfaits : sur un profil classique, le paiement à la carte est plus intéressant dans plus de 7 caisses régionales sur 10.

La disponibilité de votre relevé annuel de frais est donc l'occasion de regarder ce que vous coûtent exactement ces forfaits, et d'apprécier si vous ne feriez pas des économies à passer au paiement à la carte.

Banque en ligne : le comparatif des offres