Entre juin 2019 et juin 2020, le pouvoir d'achat des acquéreurs a baissé. Selon une étude de Meilleurtaux, la perte est de 5m2 en moyenne, dans les 20 plus grandes villes françaises.

Impact sur les taux d’emprunt, hausse des prix de l'immobilier… la crise sanitaire du coronavirus a eu un fort impact sur l’immobilier. Selon les résultats du dernier baromètre de Meilleurtaux (1), le pouvoir d'achat immobilier est en recul presque partout.

« En moyenne, la baisse du pouvoir d'achat immobilier sur les 6 derniers mois est de 3m² pour l'ensemble des 20 plus grandes villes de France. Et si on compare juin 2020 à juin de 2019, la perte en moyenne est de 5m² », détaille Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com.

Saint-Etienne, Le Mans, Angers et Toulon en net recul

Dans le détail, les villes de Saint-Etienne, Le Mans, Angers et Toulon sont les grandes perdantes avec une chute de pouvoir d’achat immobilier de 8m2, 6m2 et 5m2. L’explication est à trouver dans la hausse des taux cumulée à une hausse générale des prix. « Plus les prix de base sont bas, plus leur évolution à la hausse à de l'impact », explique Maël Bernier.

Jusqu'à 80 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

La ville du Havre perd 3m2 sur 6 mois mais 12m2 sur un an quand Lyon a perdu 6m2 en un an sur la base d’une mensualité de 1 000 euros remboursable sur 20 ans. A Paris, la baisse est limitée à 1m2 à l’instar de Rennes. A ce petit jeu, seules Nîmes et Reims maintiennent un pouvoir d’achat équivalent. Il progresse même de 8% sur un an pour la première.

A consulter : notre baromètre des taux des prêts immobiliers

(1) Meilleurtaux.com calcule le pouvoir d'achat immobilier pour 1 000 euros de mensualité sur 20 ans avec les prix de du baromètre LPI/Seloger.com.