Prêt pour le départ en vacances ? Quelle que soit votre destination cet été, voici les précautions à prendre pour éviter les mauvaises surprises au moment de sortir votre portefeuille.

Cash, chèque ou espèce ? Pour régler vos vacances en France ou à l'étranger, les options ne manquent pas. Mais il existe plusieurs pièges dont il faut absolument se méfier si vous souhaitez pouvoir partir l'esprit tranquille. Les voici.

1. Vérifiez la date de validité de votre carte bancaire

C'est l'erreur bête par excellence. Votre carte bancaire a une date de validité. Au-delà de cette échéance, votre banque la désactive et envoie une nouvelle carte à votre domicile. Seulement voilà : si vous êtes à l'autre bout du monde, vous pouvez vous retrouver bloqué avec un morceau de plastique inutile, pendant que votre nouvelle CB vous attend bien sagement dans votre boîte aux lettres. Pour éviter ce scénario, une seule solution : anticiper. Si la date de validité de votre carte approche, prenez les devants, et contactez votre conseiller pour lui expliquer votre situation.

Plus besoin de carte bancaire, de chèque ou de cash... Ce paiement révolutionnaire va-t-il vous séduire ?

2. Augmentez les plafonds de votre carte

Qui dit vacances, dit aussi dépenses. Cet été, les Français ont prévu un budget moyen de 1 641 euros pour leurs vacances d'été, selon une étude Cofidis. Si vous avez prévu de dépenser plus que d'habitude, pensez à augmenter les plafonds de retrait et de paiement de votre carte bancaire. Pour cela, vous pouvez contacter votre banquier, ou modifier vos plafonds directement depuis votre espace personnel. Point d'attention : les plafonds de retrait à l'étranger sont parfois différents des plafonds de retrait qui vous sont accordés en France.

3. Faites le point sur vos assurances

Votre carte bancaire ne sert pas juste à régler vos achats. Elle couvre aussi certains secteurs de l'assurance et de l'assistance. Les garanties ne sont pas les mêmes pour une carte Visa que pour une Mastercard. Et en général, plus vous avez une carte haut de gamme, mieux vous serez couvert. Mais attention, ces garanties ne sont valables que si vous avez payé avec votre carte bancaire. Avant le départ, il peut être utile de vous renseigner sur les garanties de votre carte bancaire, en particulier si vous avez prévu de louer une voiture ou de prendre l'avion. Et si nécessaire, peut-être faut-il envisager de souscrire une assurance complémentaire pour vous couvrir en cas d'annulation de votre vol, ou de perte de vos bagages.

Tourisme : quand faut-il souscrire une assurance voyage ?

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

4. Prévenez votre banquier avant de partir

Face à la recrudescence des fraudes bancaires, les banques font preuve de prudence. Et si elle estime qu'un paiement en provenance de l'étranger a l'air suspect, votre banque peut décider de bloquer votre carte, par sécurité. Alors sans forcément aller jusqu'à lui envoyer une carte postale, pensez à prévenir votre banquier de votre départ. Vous pouvez aussi en profiter pour vérifier que les paiements à l'étranger sont bien activés sur votre CB.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

5. Renseignez-vous sur les frais à l'étranger

Si vous comptez utiliser votre carte bancaire en dehors de la zone euro, prenez le temps de vérifier quels sont les frais appliqués par votre banque. En moyenne, les banques facturent 5,59 euros pour un retrait hors zone euro, d'après les estimations de la rédaction MoneyVox. La plupart des banques appliquent un mix de frais fixes et de frais proportionnels. Pour limiter la facture, il est donc préférable de retirer une grosse somme d'argent en une seule fois, plutôt que de multiplier les petits retraits. Les paiements hors zone euro sont également payants dans la plupart des établissements. En moyenne, ce service est facturé 2,91 euros.

Les meilleures cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Attention au frais de change

Lors de vos vacances hors zone euro, vous allez peut-être aussi réaliser certaines dépenses en cash. Pour échanger vos euros contre des devises, vous pouvez faire une demande auprès d'une banque. Privilégiez si possible votre propre banque, pour éviter de payer des frais supplémentaires, en plus des frais de services et des commissions de change. Et surtout, faites votre demande à l'avance, car bien souvent les banques doivent commander la devise que vous leur réclamez, ce qui peut prendre plusieurs jours. Si vous êtes pressé, vous pouvez aussi vous rendre dans un bureau de change indépendant. Attention : les frais pratiqués ne sont pas les mêmes d'un établissement à l'autre. A noter aussi : lorsque vous partez à l'étranger, vous devez déclarer à la douane toutes les sommes (espèces ou chèques) d'un montant supérieur ou égal à 10 000 euros, que vous soyez ou non le propriétaire de l'argent.