Plan du site Rechercher
Fortuneo

Sans contact, biométrie, chatbot : le GIE Cartes Bancaires affiche ses innovations

Femme choisissant une carte bancaire
© psphotography - Fotolia.com

En marge de son forum annuel, le Groupement des cartes bancaires a présenté les premiers pensionnaires de son incubateur, le « LAB by CB », et ses chantiers d’innovation en cours.

Quelle institution du secteur financier n’a pas aujourd’hui sa structure dédiée à l’innovation numérique ? Pas le vénérable Groupement des cartes bancaires (GIE CB) en tout cas, qui a lancé en début d’année 2017 le Lab by CB, chargé « d’imaginer le commerce et le paiement de demain ».

Jeudi dernier, en marge de son forum annuel, le gestionnaire du système français de paiement par carte bancaire a exposé pour la première fois les innovations détectées et accueillies dans son incubateur.

Trois jeunes pousses

Parmi elles, on retrouve trois jeunes pousses lauréates d’un challenge organisé par CB en juin dernier, à l’occasion du salon VivaTech. Too Good To Go est une application destinée à lutter contre le gaspillage alimentaire, en permettant aux restaurateurs de vendre (ou donner) leurs invendus plutôt que de les jeter. Bam surfe sur la vague de la consommation intelligente en permettant de cumuler des bons d’achats mobiles chez des commerçants partenaires. Enfin, Pay Yes est un service de délégation de paiement à ses proches, enfants, parents sous tutelle ou situés à l’étranger.

Mais au sein de son Lab, CB travaille aussi avec des industriels du paiement, des marques de portée mondiale comme Gemalto ou Idemia, produit de la fusion récente de Morpho et d’Oberthur Technologies, pour adapter la carte bancaire à l’économie numérique.

La carte biométrique, chantier prioritaire

Dans le domaine, un chantier semble prioritaire : la carte bancaire sans contact biométrique. « C’est l’année du milliard », a rappelé Philippe Lalaunie, le directeur général de CB : un milliard de paiements sans contact, cartes et mobiles confondus, effectués par les Français au cours de l’année 2017. « Il y avait des craintes au début, le sans contact a su gagner la confiance des usagers », s’est félicité Loÿs Moulin, directeur du développement de CB. Le passage à 30 euros du plafond de paiement devrait permettre, espère CB, de tripler ce chiffre l’an prochain.

Mais il y a des limites au paiement sans contact sans authentification : une limite réglementaire européenne - 50 euros - et une limite en termes de confiance et de risque. « Il est hors de question de faire sauter le plafond », a d’ailleurs expliqué Loÿs Moulin. Sauf à améliorer la sécurité du sans contact.

Une autonomie de 3 000 paiements

C’est tout l’enjeu de la carte biométrique : s’affranchir des plafonds en perfectionnant l’authentification sans lui retirer sa rapidité et sa simplicité. Pour y parvenir, l’usage de l’empreinte digitale, déjà appréciée par nombre d’usagers sur leurs smartphones, est apparue assez naturel à l’industrie.

A l’occasion du Forum CB, Idemia a présenté un prototype fonctionnel. Cette carte, baptisée F.CODE, embarque un capteur biométrique enchâssé dans une carte. L’enregistrement des empreintes de l’usager se fait en quelques minutes, par le biais d’une application installée sur un mobile ou une tablette compatible NFC. Et la carte a une autonomie de 3 000 paiements, ce qui lui permet d’approcher les 3 ans du durée de vie dans le cadre d’un usage moyen. Son lancement par CB n’a pas encore de date, mais ne devrait pas tarder.

« Pizza bot »

La carte bancaire, toutefois, n’est plus le seul horizon des paiements électroniques grand public. Si son usage dans le domaine est encore embryonnaire, il faudra compter avec le mobile. Le Lab by CB l’a bien compris en travaillant aussi sur la technologie dite du « chatbot ». Un algorithme en fait capable d’interactions simples avec un usager via une messagerie instantanée. Le groupement a ainsi présenté son « pizza bot », qui permet de commander une pizza (ou tout autre bien de consommation) en utilisant Messenger, la messagerie de Facebook, et de régler sa commande dans la même interface grâce à Paylib, le service de paiement mobile de CB. Là encore, nous n’en sommes encore qu’au prototype, mais l’arrivée sur le marché est à portée de main.

Naissance du conseil consultatif du commerce

Le Forum CB a également été l’occasion de présenter officiellement une nouvelle instance créée en son sein, le Comité consultatif du commerce. Le groupement y accueillera les représentants de 6 associations professionnelles représentatives de toutes les formes de commerces. Objectif : « instaurer un dialogue permanent » avec les commerçants sur les usages de paiement, les parcours d’achat, la lutte contre la fraude, etc.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2017

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox