En Moselle, un faux conseiller bancaire est parvenu à escroquer plusieurs habitants grâce à une arnaque par SMS et appel téléphonique. Les victimes, qui croyaient appeler en toute confiance un employé de leur banque, ont fourni des informations confidentielles qui ont permis à l'arnaqueur de se servir sur leurs comptes en banque.

Plusieurs habitants de Sarrebourg (Moselle) ont porté plainte après avoir été arnaqués par un faux conseiller bancaire. Leurs comptes en banque ont été vidés. Le montant du préjudice s'élève à plusieurs milliers d'euros pour les victimes, rapporte Le Républicain Lorrain, mercredi 23 mars.

L'arnaque est suffisamment bien ficelée pour ne pas éveiller les soupçons des victimes. L'escroc passe un premier appel pour une vente par téléphone, que les cibles refusent. Un peu plus tard, c'est un SMS qui est envoyé. Celui-ci prend une tournure inquiétante car il demande à vérifier que ceux qui le reçoivent sont bien les auteurs d'une transaction qui semble suspecte. Les victimes pensent alors que le vendeur a forcé la vente.

Jusqu'à 8 300 euros

Un numéro de téléphone contenu dans le SMS permet de contacter supposément sa banque. Mais c'est un faux conseiller qui est à l'autre bout de l'appareil. Il fait croire qu'il faut annuler l'opération et qu'une autre semble aussi suspecte. Les victimes donnent alors des informations confidentielles concernant leur carte bancaire. Grâce aux informations obtenues, l'arnaqueur peut siphonner les comptes des victimes. Certaines ont ainsi perdu 3 500, 6 000 ou même 8 300 euros, précise Le Républicain Lorrain.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Le quotidien régional précise que l'enquête s'annonce difficile. Le numéro de téléphone qui est communiqué avec le SMS n'est déjà plus opérationnel lorsque les victimes veulent porter plainte. Pour éviter d'être piégé, il est recommandé, en cas de doute, de contacter soi-même sa banque par les moyens habituels.

Chèque : cette règle d'or va vous permettre d'éviter les escroqueries