La banque Crédit Mutuel Arkéa, qui rassemble les fédérations Bretagne et Sud-Ouest du groupe Crédit Mutuel, a annoncé lundi soir avoir choisi Julien Carmona, l'actuel directeur général adjoint du promoteur Nexity, pour succéder à son président sur le départ Jean-Pierre Denis.

« Sous réserve de son élection en tant qu'administrateur par l'assemblée générale du Crédit Mutuel Arkéa puis de sa désignation par le conseil d'administration, Julien Carmona pourrait succéder, en tant que président du Crédit Mutuel Arkéa, à Jean-Pierre Denis, qui quittera ses fonctions le 11 mai, date de la prochaine Assemblée générale du Groupe », a fait savoir l'établissement bancaire dans un communiqué.

Dans le détail, cette candidature « fera l'objet d'un processus interne de validation par le comité des nominations qui se réunira le 8 avril prochain puis, le lendemain, par le conseil d'administration du Crédit Mutuel Arkéa », est-il précisé. Si cette candidature est retenue, une résolution dédiée fera ensuite l'objet d'un vote le 11 mai, en assemblée générale par les présidents de caisses locales, pour élire le candidat comme administrateur du Crédit Mutuel Arkéa. Le conseil d'administration pourrait alors le désigner, dans les semaines qui suivront l'assemblée générale, président du groupe.

Âgé de 50 ans, Julien Carmona est diplômé de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et de l'École nationale d'administration (promotion Marc Bloch 1995-1997, la même que l'ex-Premier ministre Édouard Philippe). Il est également agrégé d'histoire.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Il a débuté sa carrière en 1997 en intégrant l'inspection des finances. Puis il a rejoint la banque BNP Paribas en 2001, avant d'être nommé, en 2004, conseiller économique du Président de la République. Il est ensuite passé par la Caisse d'Épargne, le réassureur français Scor, avant de rejoindre le promoteur Nexity en janvier 2014, en tant que directeur général adjoint chargé des finances, de la stratégie et du digital. Il est directeur général délégué depuis 2017, et mandataire social de Nexity depuis 2018.

Notre dossier sur La guerre des Crédits Mutuels