Le groupe Société Générale va fusionner ses réseaux de banques Société Générale et Crédit du Nord, a-t-on appris dimanche de sources syndicales.

La décision a été prise lors de conseils d'administration de la Société Générale et du Crédit du Nord qui se sont tenus ce week-end, ont indiqué deux sources syndicales à l'AFP, confirmant une information des Echos. Secoué par la crise du Covid-19, le groupe bancaire avait annoncé en septembre qu'il envisageait la fusion des deux réseaux, un tournant qui verrait naître une nouvelle banque de détail forte de 10 millions de clients.

Jusqu'à présent, le groupe Société Générale avait organisé son activité de détail en France sur trois réseaux, profitant chacun d'un large niveau d'autonomie : le réseau sous son nom, celui du Crédit du Nord et la banque en ligne Boursorama. Dans cette configuration, le réseau Société Générale revendiquait un fond de commerce très fort chez les clients particuliers et les grandes entreprises, là où la force du Crédit du Nord résidait dans sa présence territoriale et ses liens avec les PME et les professionnels.

La nouvelle structure profiterait de « la qualité des deux fonds de commerce de près de 9 millions de clients particuliers et de 1 million de clients professionnels et entreprises », ainsi que de « la forte complémentarité des deux réseaux en termes d'expertises et de présence géographique », expliquait le groupe en septembre.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Cette perspective a suscité l'inquiétude des syndicats, qui craignent de nombreuses suppressions d'emplois en raison des doublons entre les deux structures. La CFDT du Crédit du Nord avait estimé que les deux banques pourraient perdre au moins « entre 3 000 et 5 000 emplois ».