Natixis et la Banque Postale ont annoncé lundi avoir signé l'accord de rapprochement de leurs filiales de gestion d'actifs dans les activités de gestion de taux et assurantielle, avec l'ambition de donner naissance à un champion européen.

La réalisation de l'opération de rapprochement de ces activités annoncée fin 2019, « est prévue pour le quatrième trimestre 2020, sous réserve de l'obtention des autorisations requises auprès des autorités réglementaires compétentes », écrivent les deux partenaires dans un communiqué. Une fois bouclé, ce rapprochement donnera naissance à un acteur « européen, avec plus de 415 milliards d'euros d'encours sous gestion pour le compte de grands clients institutionnels à fin mai 2020 », est-il ajouté.

« Concentrée sur les besoins des investisseurs institutionnels opérant avec des contraintes de passif : assureurs, fonds de pension et corporates, la société de gestion aura un rôle clé de consolidation à jouer sur le marché européen dans les prochaines années et cherchera rapidement une croissance significative des volumes », détaille le communiqué.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Natixis majoritaire

Comme prévu, l'entité commune sera détenue à 55 % par Natixis et à 45 % par la Banque Postale. Ce rapprochement s'inscrit dans le cadre plus vaste des accords qui ont accompagné la constitution du nouveau pôle financier public, unissant La Banque Postale à l'assureur CNP Assurances, qui a vu officiellement le jour en début d'année.