Selon le mensuel 60 millions de consommateurs, des clients français de N26 se plaignent de voir leurs comptes gelés, voire clôturés, sans préavis. La néobanque allemande avance des « raisons réglementaires ».

C’est un sujet récurrent, ces dernières semaines, sur les forums et les réseaux sociaux dédiés à N26 en France : des clients viennent s’y plaindre de l’impossibilité soudaine d’accéder à leur compte, et donc à l’argent qui y est déposé. Difficile de savoir, sur cette seule base, s’il s’agit de cas isolés ou si le phénomène prend de l’ampleur. Il a en tout cas retenu l’attention de l’Institut national de la consommation (INC) qui, dans l’édition d’octobre de son mensuel 60 millions de consommateurs, adresse un « carton rouge » à N26.

Qu’est-ce que l’INC reproche à la néobanque berlinoise ? En premier lieu, de bloquer ses comptes sur le champ, laissant certains clients éconduits sans accès à leur argent, alors que le code monétaire et financier impose aux banques - N26 dispose d’un agrément bancaire délivré en Allemagne et valable en France grâce au passeport européen - de respecter un préavis de 2 mois avant de clôturer un compte. En second lieu, de ne pas répondre aux réclamations de ces clients, dont certains ont tenté d’apporter la preuve de leur bonne foi.

N26 plaide des « raisons réglementaires »

Interrogé sur le problème, N26 regrette de ne pouvoir « communiquer beaucoup de détails pour des raisons réglementaires » mais assure que « le nombre de clients concernés est extrêmement faible ». Pour mémoire, elle revendique plus de 200 000 clients en France.

Concernant les clôtures de compte sans préavis, la néobanque renvoie au conditions générales d’utilisation (CGU) de son compte courant. « L’ouverture d’un compte courant N26 engage le client à respecter [ces CGU, qui] reflètent la réglementation en vigueur à laquelle N26 est soumise en tant qu'établissement de crédit », développe Jérémie Rosselli, son représentant en France. Selon 60 millions, N26 renvoie ses clients à l'article 19.3 de ses CGU, qui prévoit la « résiliation pour motif majeur sans respect d'un délai de préavis » dans quelques cas de figure, dont un seul semble réellement s'appliquer en France : lorsque le client a fourni des informations incorrectes relatives à son patrimoine.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le blocage d’un compte ne signifie toutefois pas toujours sa fermeture. « N26 effectue des contrôles de routine conformément à la loi », explique Jérémie Rosselli. « Il peut arriver que certaines opérations soient soumises à des délais incompressibles et que d’autres requièrent des vérifications complémentaires, car c’est une exigence légale. Ces vérifications complémentaires peuvent parfois prendre un certain temps. »