La banque Natixis a vu au premier trimestre son bénéfice net baisser de 30% à 200 millions d'euros, affecté par un recul des revenus de son activité grande clientèle, selon un communiqué publié mardi.

Le groupe met en évidence « un contexte de marché défavorable » sur les trois premiers mois de l'année ainsi qu'une hausse des charges réglementaires. La filiale cotée du groupe BPCE a enregistré sur la période un produit net bancaire (PNB, équivalent chiffre d'affaires) en baisse de 3% à 2,1 milliards d'euros. Par métiers, la banque de grande clientèle affiche une baisse de 3% de ses revenus, à 782 millions d'euros.

La réorganisation de la banque de grande clientèle, annoncée en mars dernier, s'accompagnera d'« une réflexion approfondie sur la transformation » des procédures dans chacun des métiers du groupe et d'un projet « d'excellence opérationnelle », a indiqué le directeur général, Laurent Mignon, cité dans le communiqué.

Revenus stables pour le pôle épargne

En revanche, le pôle épargne enregistre des revenus quasiment stables sur le trimestre à 825 millions d'euros contre 823 millions l'an dernier, les bonnes performances de l'activité assurance (+19% à 167 millions d'euros) compensant la diminution des revenus de la gestion d'actifs (-2% à 626 millions d'euros).

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

La branche services financiers spécialisés a elle signé de bons résultats avec un PNB en hausse de 6% à 343 millions, soutenu notamment par le dynamisme commercial du crédit-bail qui profite de son développement dans les réseaux du groupe BPCE.