Monabanq

Société Générale : le bénéfice net augmente de près de 50% en 2015

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
La Société Générale à la Défense en 2009
CC - Flickr / Bertrand Duperrin

Le groupe bancaire Société Générale a vu son bénéfice net augmenter de 49,3%, à 4 milliards d'euros, sur l'année 2015, porté une bonne dynamique commerciale notamment en France, mais ne confirme toutefois pas son objectif de rentabilité sur fonds propres à fin 2016.

Ce résultat est supérieur aux attentes des analystes interrogés par Factset qui tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 3,87 milliards d'euros. Selon un communiqué publié jeudi, le conseil d'administration a prévu de proposer un dividende de 2 euros par action lors de la prochaine assemblée générale en mai prochain, contre 1,20 euro l'an passé. Le taux de distribution atteint ainsi l'objectif prévu de 50%.

Malgré cette performance, la banque a prévenu qu'elle ne confirmait pas son objectif de 10% de rentabilité sur fonds propres (ROE) d'ici fin 2016 en raison de « l'augmentation des exigences en capital » et de « l'environnement économique et financier ». Elle souligne toutefois que son ratio de fonds propres « dur » (fonds propres mis en réserve rapportés aux crédits consentis) s'établissait à 10,9% fin 2015 avec un ratio de levier de 4%, atteignant déjà le niveau attendu en 2016.

Banque de détail : 11 millions de clients particuliers

Le groupe accuse du retard sur son objectif de croissance moyenne du chiffre d'affaires par an fixé à +3% d'ici à 2016, qui recule à +1% sur la période intermédiaire 2013-2015, une fois intégrées les activités russes. Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) progresse lui de 8,8% à 25,64 milliards d'euros, tandis que les frais de gestion augmentent aussi de 5,3% en un an.

Par métier, la banque de détail en France se distingue avec un bénéfice net en hausse de 17,7% à 1,41 milliard d'euros. Le groupe souligne un « niveau record » de clientèle depuis 10 ans avec le franchissement de 11 millions de clients particuliers en 2015.

L'activité banque de détail et services financiers internationaux affiche un bénéfice net de 1,07 milliard en 2015, soit quasiment le triple par rapport à l'année précédente qui avait été plombée par une dépréciation des activités en Russie (-525 millions d'euros) et la sortie du crédit à la consommation au Brésil (-200 millions).

Nouvelle perte de la filiale russe

En 2015, la filiale russe enregistre une nouvelle perte, mais moindre par rapport à l'an passé, de 165 millions d'euros contre -538 millions d'euros en 2014. Compte tenu d'un « environnement toujours difficile » dans le pays, Société Générale prévoit encore des pertes de 50 à 100 millions d'euros en 2016. Le métier de banque de grande clientèle et solutions investisseurs affiche un résultat net en baisse de 5,3%, à 1,80 milliard d'euros en 2015.

La coût net du risque en 2015 augmente lui de 3,3% en raison d'une provision supplémentaire pour litige de 600 millions d'euros passée sur l'année, dont 400 millions au quatrième trimestre, portant le montant total de cette réserve à 1,7 milliard d'euros à fin 2015.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.