Mastercard a annoncé le 10 septembre dernier la mise en place d’un standard pour l’acceptation des paiements sans contact et son déploiement en Europe d’ici le 1er janvier 2020, pour les commerçants acceptant les cartes de paiement MasterCard et Maestro. L’objectif : « que les consommateurs soient capables de payer avec leurs cartes sans contact et appareils compatibles NFC dans tous les points de vente ».

Même si le communiqué Mastercard ne cite jamais Apple, sa diffusion, moins de 24 heures après la dernière keynote de la marque à la pomme officialisant notamment son entrée sur le marché du paiement sans contact, n’est assurément pas le fruit du hasard. Au-delà du spectaculaire coup de projecteur médiatique sur le sujet du paiement mobile dont Mastercard entend certainement profiter, l’annonce de l’intégration de la technologie NFC dans les iPhones 6 constitue aussi un signal fort augurant d’une généralisation accélérée pour le paiement sans contact. « Selon un rapport d’IHS Technology, la production de téléphones portables compatibles NFC sera multipliée par quatre d’ici cinq ans, » ajoute Javier Perez, président de MasterCard Europe. « MasterCard veille à ce que les paiements mobiles et sans contact soient sûrs et faciles d’utilisation où que vous soyez en Europe ».

17% des terminaux compatibles NFC

En parallèle, comme nous l’évoquions dans un récent article, le déploiement des cartes bancaires équipées NFC se poursuit en France à un rythme très soutenu par les banques et le GIE Cartes Bancaires (27,5 millions de cartes NFC fin juillet 2014, soit 43% des cartes bancaires en circulation), malgré un niveau d’utilisation encore anecdotique : 2 millions de transactions sur les 8,6 milliards de paiements par carte bancaire en 2013.

Ne restait plus alors qu’un facteur limitant : l’équipement des commerçants et de leur parc de terminaux, dont seulement 17% s’avèrent compatibles NFC (estimation juillet 2014). C’est à ce point potentiel de blocage que Mastercard s’attaque aujourd’hui avec son plan d’action à échéance 2020. « MasterCard a établi une liste de dates de mise en conformité incluant des délais de mise en œuvre suffisants pour absorber le cycle de vie normal d’un terminal de paiement, » explique-t-on chez MasterCard. En clair :

  • A compter du 1er janvier 2016, les nouveaux terminaux déployés devront être conformes au nouveau standard,
  • Les anciens terminaux seront remplacés « à la fin de leur cycle de vie et au plus tard le 1er janvier 2020 ».
Compte pour enfant/ado : notre comparatif des offres sans risque

Difficile toutefois d'évaluer la portée de l'initiative Mastercard sur le marché français, la marque ne communiquant pas de données chiffrées sur le nombre de commerçants concernés. Néanmoins, l'initiative « s'inscrit dans une évolution organique et naturelle, de sorte que nous ne prévoyons aucune difficulté pour que la France atteigne cet objectif d'ici 2020, » explique Kris Kangas, expert paiements sans contact et mobile chez Mastercard.

Au final, dans ce scénario de déploiement du paiement sans contact, il ne restera alors que deux grandes inconnues : le niveau et la rapidité d’adoption de cette technologie par les consommateurs, mais aussi l’adhésion des commerçants, qu’ils soient équipés – ou non – de terminaux compatibles.