Selon le quotidien Les Echos à paraître vendredi, la Caisse d'Epargne (groupe BPCE) va ouvrir une banque en Suisse au printemps 2014, visant d'ici quatre ou cinq ans 10.000 clients. Cette implantation helvétique aura lieu à Genève et se fera via la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes.

La banque française entend s'inscrire dans un modèle de banque de détail, plutôt que la traditionnelle banque privée, très développée en Suisse. « En Suisse, les banques de réseau distribuent une gamme de produits assez limitée, les tarifs y sont élevés et la banque mobile - sur tablette et smartphone - n'est pas offerte aux clients. Il y a donc une opportunité à saisir », a expliqué aux Echos Stéphanie Paix, présidente du directoire de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et qui présidera le conseil d'administration de la filiale suisse.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Les frontaliers, clientèle visée

Le quotidien économique précise que l'établissement devrait recevoir fin octobre sa licence de banque, pour une ouverture prévue en mars-avril 2014. La Caisse d'Epargne régionale a investi 30 millions d'euros de fonds propres plus « quelques millions » pour la mise en route des premières années. Les particuliers, notamment les frontaliers qui habitent en France et travaillent à Genève, représentent le cœur de cible de cette nouvelle banque, qui vise toutefois à terme la population suisse. La banque entend ouvrir d'autres agences avec notamment Lausanne d'ici trois ans et pourrait élargir son offre aux clients professionnels et entreprises, ajoute le journal économique.