Des membres du collectif "Sauvons les riches" ont vidé mardi leurs comptes dans une agence Société Générale à Paris avant de déposer les espèces retirées au Crédit Coopératif, détournant l'appel de l'ex-footballeur Eric Cantona pour en faire un mouvement "constructif".

« On cherche juste à démontrer qu'il y a une solution alternative à la finance irresponsable qui dirige le monde », a expliqué Manuel Domergue, membre du collectif.

Habillés en bagnards avec un costume rayé jaune et noir pour symboliser les Dalton (héros de la bande-dessinée Lucky Luke), quatre membres ont retiré quelques centaines d'euros d'une agence Société Générale située boulevard de Strasbourg dans le Xème arrondissement. Ils se sont ensuite dirigés vers une agence du Crédit Coopératif, toujours boulevard de Strasbourg, pour y déposer les espèces qu'ils venaient de retirer.

Banques éthiques

Habillé d'une fausse tenue de Cantona sous le maillot de Manchester United, un autre membre du collectif, Maxime Hupel, a salué l'appel d'Eric Cantona tout en précisant que l'objectif de « Sauvons les riches » « n'est pas de faire écrouler le système », mais « de le faire mieux fonctionner ». « Retirer son argent des banques oui, si c'est pour le mettre dans des banques éthiques. C'est le citoyen qui reprend la main », a-t-il ajouté.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Lors d'un entretien filmé début octobre, Eric Cantona avait appelé à retirer son argent des banques, pour que « le système s'écroule ». L'appel a depuis été largement relayé sur internet, fédéré par deux personnes qui ont fixé la date du 7 décembre pour mettre le projet à exécution. « A mon avis, il n'avait pas calculé » la portée de son message, a estimé Maxime Hupel.