Sur les neufs premiers mois de 2018, Orange Bank affiche déjà 92 millions d’euros de pertes, selon les résultats financiers trimestriels présentés par l’opérateur télécom.

Orange, premier opérateur télécom français, présentait hier jeudi 25 octobre ses résultats trimestriels. Des résultats globalement plutôt satisfaisants, si l’on en croit son PDG, Stéphane Richard, se félicitant dans un communiqué de la « bonne dynamique [entretenue] au cours de ce troisième trimestre, avec une hausse du chiffre d’affaires de +0,6% ». En France, Orange a notamment gagné 82 000 clients sur mobile et 157 000 clients sur la fibre.

Il y a toutefois une petite ombre au tableau : Orange Bank. Pourtant lancée en grande pompe il y a presqu’un an, l’offre bancaire mobile de l’opérateur n’est jamais évoquée dans la communication accompagnant la publication des résultats. Selon L’Agefi, le premier bilan est remis à plus tard : « Orange Bank devrait donner plus de détails sur sa stratégie et ses chiffres avant la fin de l’année, lors d’une conférence prévue à Londres », écrit le magazine financier.

Orange Bank apparaît toutefois dans les comptes financiers. Au 3e trimestre 2018, la contribution du service bancaire à l’EBITDA ajusté (1) du groupe est ainsi négatif de 31 millions d’euros, ce qui porte à 92 millions ses pertes opérationnelles sur les neuf premiers mois de 2018. Pour mémoire, Orange Bank avait perdu près de 94 millions d’euros en 2017.

Changement de stratégie ?

Orange Bank n’est évidemment pas la seule banque en ligne à perdre de l’argent. C’est le cas de la plupart des enseignes de ce marché, encore en phase active de conquêtes client et qui consentent pour cela d’importantes dépenses, notamment marketing. L’ampleur de ses pertes interroge toutefois.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

De l’aveu même de son nouveau patron, Paul de Leusse, les résultats d’Orange Bank ne seraient en effet pas à la hauteur des espérances, même elle devrait dépasser les 200 000 clients d’ici la fin de l’année. Pour atteindre les 2 millions de clients d’ici dix ans, cap confirmé par Orange, la banque devrait faire évoluer sa stratégie, en accentuant notamment l’effort sur les réseaux de distribution physiques.

Plus d'infos sur le compte Orange Bank

(1) Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, ajusté des effets des principaux litiges, des charges spécifiques de personnel, de la revue du portefeuille de titres et d’activités, des coûts de restructuration et d'intégration…