La Société Générale a annoncé mardi la vente de la banque en ligne espagnole Self Trade Bank, via sa filiale Boursorama qui en détient la totalité, au fonds d'investissement américain Warburg Pincus.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Cette transaction « aura un impact positif limité sur les ratios financiers du groupe », précise dans un communiqué la Société Générale annonçant la signature de l'accord de cession. « Cette transaction s'inscrit dans la continuité de la politique du groupe de simplification de son dispositif et de recentrage sur les activités cœur », souligne la banque.

« La finalisation de l'opération est attendue avant la fin de l'année, après l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires », ajoute-t-elle. La Société générale affirme qu'elle « reste résolument engagée sur le marché espagnol » et « va poursuivre en France le développement de Boursorama », banque en ligne « leader sur son marché avec plus de 1,4 million de clients ».