Trois mois avant l’échéance, La Banque Postale vient de publier sa grille tarifaire 2021. Sans grande révolution, mais avec quelques hausses qui vont toucher de nombreux clients. Voici ce qu’il faut en retenir.

C’est l’une des grilles tarifaires les plus scrutées de France ! Vous êtes en effet plus de 10 millions de particuliers à être clients de La Banque Postale (LBP). Autant dire que la moindre variation de prix peut susciter pas mal de remous…

Ce ne sera sans doute pas le cas en 2021. LBP vient en effet de publier la brochure qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. Elle n’intègre pas de fortes hausses, mais plutôt des ajustements, comme toutes les banques le pratiquent chaque année. Pas de quoi remettre en cause, en tout cas, la présence de La Banque Postale dans le top 20 des enseignes françaises les moins chères.

Les principales augmentations au 1er janvier 2021

  • Tenue de compte : 1,20 euro par mois (+0,10 euro)
  • Relevés fréquents (décadaires, hebdomadaires, quotidiens) : 1,30 euro (+0,20 euro)
  • Carte Visa Classic : 42 euros par an en débit immédiat (+1 euro)
  • Virement SEPA occasionnel en bureau de poste : 3,80 euros (+0,20 euro)
  • Augmentations de toutes les formules de compte. Exemple, Alliatys avec Visa Classic : 6,30 euros par mois (+0,20 euro)
  • Les frais de dossier des prêts immobiliers passent à 1% du montant emprunté, contre 0,8% auparavant. Dans le même temps, le montant minimum à payer sera de 300 euros contre 100 euros auparavant. Le maximum reste fixé à 1 000 euros.

Découvrez les tarifs de La Banque Postale

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Quelques baisses également

En hausse dans sa version « débit immédiat », le prix de la carte Visa Classic à débit différé est en revanche en repli d’un euro, à 42 euros par an. Il n’y a donc plus de différence de prix entre les 2 types de débit. La Banque Postale suit en cela une tendance que l’on retrouve dans toutes les banques.

Lire sur le sujet : Pourquoi la carte à débit différé devient moins chère que la carte à débit immédiat

Côté crédits à la consommation, la modification de mensualité ou de période d’amortissement va devenir gratuite, alors qu’elle coûte aujourd’hui 30 euros.