Fortuneo

Banque : ces 5 tarifs qui vont flamber en 2020

frais bancaires, tarifs bancaires
© momius - Fotolia.com

D’ici quelques jours les banques feront évoluer leur politique tarifaire. Certains produits et services bancaires vont voir leur prix bondir de près de 5%.

Le compte à rebours est enclenché ! D’ici la fin 2019 s'achèvera l'une des victoires des Gilets jaunes, à savoir le gel des tarifs bancaires. Comme nous vous l’annoncions au début de l’automne, les frais bancaires vont effectivement repartir à la hausse en 2020… La moitié des banques ayant prévu des augmentations de tarifs. Toutefois, il est possible de limiter la casse, à condition de surveiller sa consommation de services bancaires, et si possible de modifier ses habitudes, en réduisant par exemple les opérations nécessitant une intervention humaine. En 2020, les hausses les plus conséquentes ciblent également les clients étourdis et infidèles. Illustration.

Voir notre comparatif des banques les moins chères

+4,9% pour le retour des lettres non réceptionnées

Vous avez oublié de prévenir votre banque de votre changement d’adresse ? Votre nom sur votre boîte aux lettres est illisible ? Cet oubli ou cette négligence risque de s’accompagner de frais bancaires supplémentaires. En effet, si votre banquier ne peut pas vous faire parvenir un courrier, comme vos relevés de compte, vous risquez de devoir payer des frais de retour NPAI (pour « n’habite plus à l'adresse indiquée »).

Déjà loin d’être dérisoires, l’an prochain, les frais de retour NPAI vont bondir de 5% dans les établissements modifiant leurs conditions tarifaires. Ainsi, il en coûtera en moyenne 25,40 euros pour une lettre retournée à la banque, contre 24,20 euros actuellement. Ce prix moyen vaut pour un seul courrier par an n’arrivant pas à bon port. Le tarif unitaire des suivants s’avère souvent plus faible étant donné que certaines banques facturent des frais fixes périodiques indépendamment du nombre de plis retournés.

+4,8% pour l’envoi du chéquier

Le chèque est gratuit. En revanche, les banques facturent l’envoi du carnet de chèques à votre domicile. Et année après année, ces frais deviennent de plus en plus onéreux : 1,10 euro en 2020 lorsqu’il est acheminé en pli simple (+4,8% sur un an), mais 7 fois plus lorsqu’il est envoyé en recommandé, à 7,20 euros (+2,7%). Dans certaines enseignes, la différence de tarif entre ces deux modes d’acheminement est encore plus significative. Ainsi, alors que le carnet de chèques envoyé en pli simple est gratuit à la Banque Populaire Méditerranée, son envoi en recommandé avec accusé de réception revient à 6 euros, auxquels s’ajoutent les frais postaux estimés à plus de 5 euros (soit quelque 11 euros en tout). De même, le chéquier en envoi standard est gratuit à la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, mais il coûte 8,90 euros en recommandé.

+4% pour le virement en agence

Dans un contexte de fermetures d’agences et de baisse des effectifs, les banques pénalisent de plus en plus les clients sollicitant un chargé de clientèle pour effectuer des opérations qu’ils pourraient réaliser seuls sur leur espace client. Le virement bancaire est le cas typique. Ainsi, en 2020, les banques changeant leurs tarifs vont facturer 4 euros un virement occasionnel en agence, contre 3,80 euros actuellement (+4%). En parallèle, les virements sont gratuits lorsqu’ils sont réalisés depuis son ordinateur ou l’application mobile de la banque.

+3,9% pour une carte bancaire flambant neuve

Commander une nouvelle carte bancaire, avant sa date expiration, va également coûter plus cher l’an prochain. Pour cette opération, les établissements changeant leur brochure tarifaire prélèveront désormais près de 12 euros sur votre compte. C’est 3,9% de plus que le tarif moyen de 2019. Cette hausse ne vise pas que les personnes perdant leur carte. Vous pouvez certes être amené à faire refabriquer votre carte bancaire suite à son vol ou sa perte. Mais vous pouvez aussi être obligé de demander sa réédition si celle-ci devient muette ou est fissurée… ce qui peut arriver rapidement si vous avez l’habitude de glisser votre CB dans vos poches…

+3,1% pour le transfert du PEL

Si vous changez de banque et souhaitez que vos produits d’épargne vous suivent, sachez que votre établissement bancaire actuel risque de ne pas vous laisser partir sans quelques frais supplémentaires. Cette situation désagréable se présente souvent lorsque vous demandez le transfert de votre Plan d’épargne logement (PEL). Or, depuis 2015, cette ligne tarifaire a connu une inflation à 2 chiffres : +15% ! Et l’an prochain, les frais de transfert du PEL vont encore bondir. Dans les banques modifiant leur politique tarifaire, ils vont désormais être facturés 99 euros en moyenne, contre 96 euros en 2019, soit une hausse de 3,1% en un an.

Carte bancaire : le débit différé pour faire des économies ?

C’est une tendance amorcée dès 2015. Les cotisations des cartes bancaires à débit différé (classifiées comme des cartes « de crédit ») se rapprochent de celles à débit immédiat (dites « de débit »). A la lecture des brochures 2020 des banques, cette évolution va encore s’accélérer l’année prochaine. Résultat, dans les enseignes changeant de prix, l’écart entre une Visa Classic à débit immédiat et à débit différé n’est plus que de quelques centimes d’euros : 43,46 euros par an pour une carte de débit, contre 43,53 euros pour une carte de crédit. La Mastercard classique à débit différé est même désormais moins chère que celle en débit immédiat : à 43,13 euros annuels pour une carte de crédit, contre 43,29 pour une carte de débit.

Partager cet article :

© MoneyVox / MEF / Décembre 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 11 décembre 2019 à 07h21 - #1Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

A prendre entre des pincettes, car souvent le client ne paie pas toujours le coût de la brochure tarifaire tel quel.
Dans notre agence nous ne facturons pas l'envoi d'un chéquier ou d'1 carte en recommandé ou en courrier simple.
Le renouvellement auto du chéquier à domicile est sans frais.
Les frais de virement ne sont pas tout le temps facturés (ex: quelqu'un qui a un soucis avec son accès en ligne vient faire son virement au guichet), nous ne facturons pas la refabrication des cartes (sauf si le client la perd tous les 2 mois, faut pas abuser).
Les frais postaux de NPAI sont également souvent remboursés si l'erreur vient de la poste (souvent en été avec les facteurs stagiaires).
Idem pour le chèque de banque, on offre souvent le 1er.
Les frais de transfert entrant d'épargne sont également remboursés.
Les frais de modification du plafond carte sont aussi non facturés (logiquement 5€ à chaque modif).
Ce n'est bien sûr qu'1 éventail mais ça illustre bien qu'une brochure tarifaire ne constitue qu'un petit aperçu de l'iceberg.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?61
Publié le 13 décembre 2019 à 13h57 - #2bimbojet13

Comme il y a de moins en moins de personnel au guichet et qu'il faut tout faire en ligne ou tout seul, le mieux c'est de choisir une banque sur internet ou tout est gratuit, cela fait 4 ans que j'ai un compte sur une banque en ligne et je n'ai jamais payé de frais bancaire et je reçois mes chéquiers et carte bancaire en recommandé et tout cela gratuitement.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?50
Publié le 13 décembre 2019 à 14h03 - #3patjer

Bonjour Stunt 38
Vous travaillez à l'étranger ?
Ce que je trouve pour ma part aberrant ce sont les frais pour virement.
Dans ma banque il n'est possible de les faire en ligne que si inférieur à 3000 euros.
Donc si supérieur, on doit aller au guichet ou voir son conseiller pour faire le virement et des frais sont pris.
Donc ce ne sont pas des frais uniquement pour les clients qui ne veulent pas les faire en ligne, mais imposés par la banque du fait de la limite de 3000 euros des virements en ligne
Cordialement

Trouvez-vous ce commentaire utile ?32
Publié le 13 décembre 2019 à 16h33 - #4endiendo
  • Homme
  • 68

Et qui c'est qui a le beurre et l'argent du beurre? Le cic. Il facture l'accès internet (filbank) et facture les operations au guichet.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11
Publié le 13 décembre 2019 à 18h54 - #5tnomerfp
  • Homme
  • Toulouse
  • 60 ans

Depuis 10 ans, on ne parle plus de NPAI mais de PND (pli non distribué)...
A noter que la poste ne facture rien pour les PND et quand la banque a opté pour une dematerialisation des PND (service "aliage") le pli n'est pas physiquement retourné à la banque, elle est informée electroniquement.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 13 décembre 2019 à 19h08 - #6Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

@patjer : je travaille en France dans un groupe mutualiste, sans doute pour ça que l'on peut être plus soft sur la tarification.
Les limites de virements sont variables d'1 banque à l'autre, tout comme la façon de les exécuter.
Les plafonds sont aussi là afin de pouvoir aussi contrôler les flux sortants (mais aussi entrants) en rapport avec la législation sur la connaissance client et tout ce qui est lutte terrorisme, blanchiment, etc.
Pour les frais NPAI et bien nous avons un retour physique du courrier, donc un traitement en agence et bien souvent par le service du courrier en interne, ce qui a bien sur un coût...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 14 décembre 2019 à 18h43 - #7pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 56 ans

@patjer, justement , choisissez une vraie banque en ligne où on fait TOUT en ligne.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 14 décembre 2019 à 18h54 - #8patjer

@stunt38
Le fait que chaque banque fonctionne selon des règles différentes pour les plafond de virement en ligne démontre que les obligations en matière de blanchiement ont bon dos, excusez l'expression. Elles n'ont pour but que de générer des frais supplémentaires au client qui est obligé de venir à l'agence.
Quant à la connaissance du client liée à ces mêmes obligations elle ne sert qu'à harceler le client pour lui proposer des produits juteux pour la banque.
La seule vraie obligation pour la banque est de signaler à Tracfin quand elle suspecte une transaction frauduleuse, mais les banques utilisent cela à ses propres fins.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 15 décembre 2019 à 03h05 - #10Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

Non, désolé de te contredire mais c'est pas comme ça que ça marche.
Les déclarations de soupçons se font en cas de risque avérés ou en cas d'absences de justificatifs probants. On en fait pas tous les jours...
Tout le reste des contrôles est une obligation légale régulé par l'organe central ACPR qui n'hésite pas à infliger de lourdes amendes en cas de manquements à ces obligations.
Donc pour être en règle avec la loi on contrôle tout et tout le temps pour éviter des scandales au JT du soir du style "la banque X est accusé de complicité dans l'affaire fiscal Y et dans le financement de société ecran en lien avec l'organisation terroriste Z".
Lorsque ce type d'affaire éclate tout le monde pointe du doigt la méchante banque qui a voulu faire passer le fric au détriment de la morale et du bon sens.
Donc au final ça passe par le respect de la réglementation, toujours plus renforcée, et donc par les moyens humains et matériels qui vont avec, comme pour l'agroalimentaire, l'aviation, la chimie, etc.
C'est comme ça et pas autrement.
Pour ce qui est des montants plafonnés la loi n'impose pas de mémoire de montants limites, donc chaque banque place le curseur plus ou moins haut selon sa stratégie d'autorisation, en sachant que le français moyen ne fait pas plus d'1 operation dans l'année "hors limite" c'est loin d'être une contrainte ou d'avoir un impact économique (un virement à l'accueil en € ne dépasse guère 5€ à l'acte...).
Et poir ceux qui en font plus souvent les plafonds d'autorisations en ligne peuvent très bien être relevés sans problème (haut revenus, et/ou patrimoine conséquents), et bien entendu ce type de clientèle étant prisée il est assez aisé de négocier la tarification...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 15 décembre 2019 à 08h01 - #11patjer

C'est sur le particulier qui fait un virement de 310 euros, pour payer son plombier, il y a de fortes chances que ce soit un méchant terroriste ou qu'il blanchisse la vente de qq tonnes de cocaîne....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 15 décembre 2019 à 14h58 - #12Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

Qui sait...:-)
Mais pour ce montant il le fait depuis son espace perso sans soucis

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 15 décembre 2019 à 15h45 - #13patjer

j'ai oublié un zéro ;-) mais un seul je vous promets...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 31 décembre 2019 à 17h41 - #14Philippefrance7534210
  • Homme
  • Paris
  • 50 ans

Banquier une profession de vautour sans envergure qui profite du système, mais un jour une autre solution sera trouvée et ces crevards seront à la rue en train de mendier... vivement demain...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11
Publié le 31 décembre 2019 à 17h55 - #15Stunt38
  • Homme
  • 100 ans

Et puis un jour aussi tout le monde s'embrassera tendrement en se tenant main dans la main...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11

Ajouter un commentaire