La semaine passée, ING Direct a informé ses clients de ses « nouveaux tarifs » valables à compter du 22 octobre 2014. Une « bonne nouvelle » qui concerne les comptes courants et les produits boursiers de la banque en ligne.

Comme c’est la règle pour la plupart des banques en ligne, les opérations courantes – tenue de compte, virements, prélèvements, etc. – sont gratuites chez ING Direct. En revanche, comme dans toutes les banques, les clients se voient prélevés des agios en cas de découvert, autorisé ou non. Ils apparaissent, en fin de mois, en tant qu'« intérêts débiteurs sur découvert » sur le relevé de compte.

Le mode de calcul de ces agios va légèrement évoluer à partir du 22 octobre prochain, comme l’a annoncé ING Direct à ses clients par e-mail la semaine passée. La nouveauté est d’ordre technique : ING Direct calculera les agios sur 365 jours au lieu de 360 actuellement, ce qui aura pour incidence de diminuer légèrement leur montant.

Un impact qui se répercute sur le taux effectif global (TEG), taux représentant le coût réel du crédit. Dans son courrier, ING Direct prend un exemple : pour « 100 euros de découvert autorisé pendant 15 jours au taux nominal de 8% », le TEG « ressort à 8,36% » avec le futur mode de calcul contre « 8,40% actuellement ». Plus concrètement, selon nos calculs, pour un découvert de 500 euros pendant 15 jours, les particuliers gagneront trois centimes.

Un « solde prévisionnel » sur l’espace client web

Outre l’aspect tarifs, la banque orange renouvèle actuellement ses services au niveau du compte courant. Une ligne « solde prévisionnel et opérations à venir » est apparue ce mardi sur l’espace client web d’ING Direct. Ce nouveau solde permet d’anticiper les prélèvements programmés et donc d’adapter ses finances en fonction de ce « reste à dépenser ».

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Quid des nouveautés boursières ? La banque du groupe néerlandais ING annonce notamment dans le courrier envoyé à ses clients une « baisse des frais de courtage Euronext (Paris, Bruxelles, Amsterdam) » et un accès à de nouvelles places de marché en 2015 (Zurich, Londres, Francfort, Madrid et Lisbonne).