A l’approche de l’été, les vacances se préparent et la question du budget se pose. Pour les personnes en voyage en dehors de la zone euro dans les semaines à venir, préparez-vous à payer des commissions sur vos achats et retraits par carte. Combien vous coûteront-elles ? Détails des tarifs pratiqués par les principales banques françaises.

Le mois de juillet approche à grand pas et avec lui les éventuelles vacances à venir. Pour ceux qui partent à l’étranger, quelques préparatifs sont nécessaires avant de boucler les valises. La question du budget des dépenses sur place est évidemment à se poser, afin de prévoir quelques devises du pays visité. Des achats et retraits par carte seront également au rendez-vous - à condition de posséder une carte de paiement et de retrait internationale de type Visa Classic ou Mastercard (1) - qui seront facturés par la plupart des banques s’ils sont effectués hors zone euro (2). A combien s’élèveront-ils ? Certaines banques sont-elles moins onéreuses que d’autres ?

Les vacances d’une famille de 4 personnes

Nous allons ici tenter de répondre à ces questions grâce à notre scénario type. Nous prenons comme hypothèse une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants) qui effectue un voyage hors zone euro et qui restera huit jours sur place. Notre famille est prévoyante : l’hébergement et les transports ont été réglés en amont et elle a échangé quelques euros en monnaie locale avant son départ.

Pour compléter ces quelques devises qu’elle a en poche, elle devra néanmoins effectuer deux retraits au distributeur de billets, l’un équivalent à 200 euros, l’autre à 300 euros. Elle fera également quatre achats par carte : un premier équivalent à 170 euros pour régler des entrées à un parc d’attraction ; un deuxième de 110 euros correspondant à la note d’une sortie restaurant. Les parents et les deux enfants visiteront également un musée pour l’équivalent de 60 euros réglé par carte et s’achèteront (toujours par carte) cigarettes, parfums et confiseries dans une boutique duty free de l’aéroport, lors du retour, pour 95 euros.

Des frais de carte bancaire compris entre 18 et 39 euros

Ces achats et retraits confondus sont facturés en moyenne 29,59 euros par les 128 banques dont nous relevons les tarifs (3). Toutefois de grandes disparités demeurent selon les établissements bancaires. Voici le classement selon les réseaux :

  • Banques en ligne (Monabanq, Boursorama Banque, ING Direct, Fortuneo) entre 18,57 et 18,70 euros,
  • Crédit Maritime : moyenne de 23,77 euros,
  • Crédit Coopératif : 26,35 euros,
  • Crédit Mutuel : 26,97 euros en moyenne,
  • Crédit Agricole : 27,89 euros en moyenne,
  • Banque Populaire : 28,96 euros en moyenne,
  • Banque Postale : 28,11 euros,
  • Caisse d'Epargne : 32,63 euros en moyenne,
  • LCL / e.LCL : 33,12 euros,
  • Société générale : 35,25 euros,
  • BNP Paribas (y compris la Net Agence et Hello bank) : 36,32 euros,
  • Groupe Crédit du Nord : 38,78 euros.

Des disparités dans les banques régionales

Toutefois, les moyennes indiquées pour les banques mutualistes cachent parfois de fortes différences selon les régions. Ainsi, au Crédit Agricole, les tarifs pour ce scénario varient de 18,75 euros pour la caisse Nord-Est à 34,40 euros en Franche-Comté. Dans les Banques populaires, les extrêmes vont de 23,43 euros en Atlantique à 34,68 euros sur la Côte d'Azur. Le Crédit Mutuel présente moins de disparités avec une fourchette comprise entre 25,40 euros pour le Sud-Ouest et 27,87 euros pour Nord-Europe. Les Caisses d’Epargne pratiquent des tarifs encore plus homogènes avec moins d'un euro d'écart entre les régions. Le groupe Crédit du Nord, enfin, affiche un tarif unique au niveau national.

Pour le Crédit Maritime, le tarif le plus élevé a été trouvé dans la Caisse du Littoral du Sud-Ouest, avec 30,41 euros. Le Crédit Maritime Méditerranée présente, lui, le tarif le moins élevé de toutes les banques étudiées, avec 17,14 euros. Celui-ci est cependant favorisé par le choix du scénario. Si nous avions retenu un nombre plus important d'opérations ou de plus petits montants, les banques en ligne auraient conservé la tête de classement au détriment du Crédit Maritime. C'est une banque privée, la BPE, qui propose le tarif le plus élevé des banques du périmètre examiné, avec 49,71 euros.

Des frais indiqués dans les conditions tarifaires

Sur l'ensemble des banques que nous recensons actuellement, seules deux banques régionales (le Crédit Agricole Toulouse 31 et le Crédit Mutuel Maine Anjou Basse-Normandie) ne précisent pas, dans leurs brochures tarifaires, ces frais d'achats ou de retraits par carte à l'étranger. Pour les autres banques, les vacanciers prévoyants pourront donc aisément avoir accès à ces informations et optimiser leurs frais bancaires.

Compte pour enfant/ado : notre comparatif des offres sans risque

D’une manière générale, pour payer le moins de frais possibles, il faut privilégier les opérations de plus gros montants et éviter de multiplier les retraits. De même, les paiements par carte sont globalement moins onéreux que les retraits au distributeur.

(1) Nous ne parlerons pas ici des cartes très haut de gamme qui offrent parfois (mais de moins en moins) des services gratuits à l’étranger.

(2) Hors zone euro et hors Suisse dans de nombreuses banques, notamment dans les banques frontalières.

(3) Hors frais éventuels facturés directement par les banques locales. Le change appliqué est celui du centre de compensation Visa ou Mastercard du jour (ou de la veille du jour) de traitement de l'opération.