La banque en ligne ING Direct modifie certains de ses tarifs à compter du 27 août prochain. Certains frais, liés notamment aux incidents de paiement, baissent et parfois même deviennent gratuits. D’autres, en revanche, grimpent : les clients qui ne respectent pas le versement mensuel minimum seront désormais facturés.

ING Direct, qui communique beaucoup sur la transparence, vient d’annoncer, dans un courriel expédié à ses clients, un changement de ses tarifs à compter du 27 août prochain : une première depuis deux ans. « Le cœur de notre positionnement reste totalement inchangé : pas de domiciliation des revenus, la gratuité de la carte Mastercard, les opérations bancaires de base gratuites, etc. » précise toutefois la banque en ligne, contactée par cBanque.

Dans le détail, certaines lignes tarifaires, tels que la contestation, à tort, d’un achat par carte ou le chèque revenu impayé, deviennent gratuites. Les frais liés aux incidents de paiement sont généralement en baisse. Ainsi, les frais de déclaration Banque de France pour usage abusif de la carte bancaire passent de 50 à 20 euros, ceux sanctionnant la capture de la carte bancaire de 40 à 20 euros, pour « nous [mettre] en conformité avec les exigences de l’Autorité de contrôle prudentiel » souligne la banque orange.

15 euros par trimestre en cas de non-respect du versement mensuel

Il n’y a toutefois pas que des baisses de tarifs dans les nouvelles conditions d’ING Direct. Certaines opérations « manuelles », telles que les demandes d’attestations, de duplicatas, de recherches mais aussi les frais de transfert d'un PEA ou d'un compte-titres vers un autre établissement, coûteront plus cher. « Nous avons constaté que certaines opérations annexes deviennent de plus en plus chronophages pour nos équipes et certaines nous sont facturées par nos partenaires. Nous avons donc décidé de les facturer à nos clients afin de pouvoir [leur] garantir la performance de nos offres » justifie la banque en ligne.

Une nouvelle ligne tarifaire apparaît également : les frais de non-respect du versement mensuel minimum. Contrairement à ses concurrents, qui imposent un niveau minimum de revenus nets pour bénéficier de la gratuité de la carte bancaire, ING Direct ne demande à ses clients qu'un dépôt mensuel de 750 euros. Elle a d'ailleurs toujours mentionné que le non-respect de cette règle pouvait engendrer des frais, sans jamais mettre sa menace à exécution.

Jusqu'à 200 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

« L’équilibre du compte courant ING Direct est construit sur le respect de cet engagement de la part du client ; or nous avons constaté qu’un certain nombre d’entre eux ne respectaient pas la règle du jeu. Ainsi, afin de pouvoir garder cet équilibre, nous avons fait le choix de désormais facturer ces clients » explique la banque en ligne. Ces frais seront de 15 euros par trimestre au cours duquel l'ensemble des versements a été inférieur à 2.250 euros (l'équivalent de 750 euros sur 3 mois).