Prêt immobilier refusé : les banques et leur politique anti crypto 2022

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

C'est vrai que je "peste" quasiment tous les jours contre l'emploi de ces abréviations, sigles et autres acronymes tous plus ésotériques les uns que les autres et, donc, compréhensibles par les seuls initiés.

Personnellement il m'arrive aussi , fréquemment, de les utiliser mais seulement après en avoir donné la signification complète une première fois suivie - entre parenthèses - desdits sigles/acronymes/abréviations concernés.

Google permet quelques fois d'obtenir la traduction mais pas toujours; peut-être que MonyeVox pourrait ouvrir un lexique auquel chacun pourrait se référer en tant que de besoins ?

Cdt
 

Aristide

Top contributeur
???
Cela fait 13 ans que ce sigle a été traduit et est utilisé plusieurs fois par jour.
Dès lors il ne semble pas être ésotérique.:)
 

jp19

Contributeur régulier
???
Cela fait 13 ans que ce sigle a été traduit et est utilisé plusieurs fois par jour.
Dès lors il ne semble pas être ésotérique.
Ah c'est sûr qu'il est facilement compréhensible ;-)

Par contre, vouloir paraître cordial et ne pas accorder 1 seconde pour l'écrire en entier, ca m'a toujours fait "pester" comme tu dis, autant ne pas écrire ce mot (surtout que, bien souvent, il est en signature automatique en bas des mails, c'est doublement stupide)
 
Dernière modification:

Jeune_padawan

Contributeur régulier
déjà en France on paye 30% d'impôts sur les plus values en cryptos ce qui est le taux le plus élevé en europe
C'est la même fiscalité que pour les actions, obligations et autre revenus du capital. De plus si vous suivez l'actualité des cryptos, le gouvernement va modifier le régime fiscal des plus-values de cryptos pour 2023 :
https://www.economie.gouv.fr/cedef/regime-fiscal-minage-cryptomonnaies
La fiscalité en Belgique pour les cryptos est plus subtile que la non imposition : https://geeko.lesoir.be/2021/05/30/cryptomonnaies-le-guide-des-impots/
 

Aristide

Top contributeur
Ah c'est sûr qu'il est facilement compréhensible ;-)

Par contre, vouloir paraître cordial et ne pas accorder 1 seconde pour l'écrire en entier, ca m'a toujours fait "pester" comme tu dis, autant ne pas écrire ce mot (surtout que, bien souvent, il est en signature automatique en bas des mails, c'est doublement stupide)
Outre la forme qui dénote effectivement d'un usage de cordialité, sur le fond, par rapport au problème évoqué, il n'altère en rien la compréhension du message.
 
Et elle n’a pas été convaincue par vos preuves. Si la banque est contrôlée elle devra prouvée qu’elle a réalisé des diligences suffisantes pour lever tout doute sur l origine des fonds. Vu le montant il y a beaucoup trop de risques à accepter l’opération.
Ça ne concerne pas que les banques françaises, toutes les banques sont frileuses pour recevoir des fortes sommes dont l’origine est difficilement tracable; il y a tellement de crypto, d intermédiaire que c’est très dur à controler sans parler de l’anonymat des transactions qui rend la falsification très facile vu qu’aucune contre expertise ne peut être realisée.

C’est comme avec les citoyens liés aux US qui veulent un compte en France, c’est legal, rien ne s’y oppose mais la procédure est tellement lourde et complexe et les sanctions démesurées en cas de manquement que beaucoup d’établissements vont simplement refuser les clients plutôt que de rentrer là dedans.

Pour les crypto je préfère les banques qui suivent la voie de la prudence, si on se met a dire qu il suffit de dire crypto et de montrer une capture d’ecran avec des chiffes pour justifier de faire entrer 200keur dans le système financier alors on peut abandonner la lcbft.

Donc selon votre raisonnement les français qui ont investi dans les cryptos ils doivent jeter tous leurs plus value à la poubelle car "on doit suivre le chemin de la prudence" ?
Tout d'abord ce que vous dites que l'argent issue des cryptos est difficilement traçable c'est archi faux, les transactions sont 100% traçables, elles sont même plus traçables que n'importe quel autres transactions, tout d'abord en créant un compte sr coinbase ou binance on vous demande un KYC avec vitre carte d'identité ou passeport, donc votre identité est vérifiée, ensuite tous les virements vers et depuis coinbase ou binance sont traçées et toutes les transactions d'achat et de vente de bitcoins et autres cryptos sont traçées au détail, donc franchement je ne comprends pas du tout votre phrase lorsque vous dites que c'est difficilement traçable.

En effet ce n'est pas une question de non traçablité, c'est juste que les banques françaises sont toujours en retard, certaines sont encore au moyen âge, elles ne veulent pas faire d'effort pour s'adapter au changement, elles préfèrent la solution de facilité : on bannie tout simplement les cryptos au lieu de faire l'effort de les intégrer c'est plus facile.

J'ajoute que beaucoup d'exchanges cryptos sont aujourd'hui certifiés PSAN cad qu'elles sont certifiés par l'AMF (coinhouse, bitanda, just mining etc ...) donc dire que les exchanges cryptos sont intraçables et doivent être refusés par les banques alors qu'elles sont certifiés par l'AMF je trouve cela ridicule.

Après vous dites que les banques partout dans le monde banissent les cryptos ça c'est aussi archi faux, il y a des pays où vous pouvez même acheter de l'immobilier directement en cryptos : Dubai, Etats Unis ...
 
Haut