Ipsen - FR0010259150 IPN

KyuFox78

Contributeur
En attendant qu'Ipsen retombe à 50€ (ou pas), quelques nouvelles avant la journée investisseurs !

Avant une journée investisseurs de son directeur général David Meek prévue ce jour, Ipsen déclare viser à horizon 2022 des ventes nettes consolidées d'environ 3,2 milliards d'euros et une marge opérationnelle des activités supérieure à 32% des ventes.

Le laboratoire précise que ces perspectives incluent le portefeuille commercial existant de produits avec les indications actuellement approuvées et prend en compte l'impact de l'approbation et du lancement du palovarotène pour les indications FOP seulement.

'A ce jour, cinq nouvelles molécules innovantes sont en développement clinique, neuf soumissions réglementaires sont prévues entre 2019 et 2022 et des résultats de programmes en phase plus avancées sont prévus pour les mois qui viennent', indique David Meek.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Quelques nouvelles suite à l'AG qui s'est tenue le 28 mai 2019.

2018 a été une année exceptionnelle pour le leader mondial de la médecine de spécialité, avec un CA de 2,225Mds€.
La marge opérationnelle, elle, gagne 3 points, à 29,7%
La croissance des ventes ressort à 20,1% en 2018.

La Médecine de Spécialité, soit 86,5% du chiffre d’affaires, en hausse de 24,7%, regroupe :
- L’oncologie (67,6% des facturations),
- Les neurosciences (15,8%),
- Les maladies rares (3,1%)
La santé familiale (13,5%), est en baisse de 2,9% d’une année sur l’autre


Une forte dynamique
En 2018, la croissance d’Ipsen lui a permis de figurer parmi les 14 leaders biopharmaceutiques mondiaux en oncologie.
Le médicament Somatuline (produit phare du groupe) a enregistré des ventes mondiales supérieures à un milliard de dollars, lui permettant d’atteindre le statut de "blockbuster".
Côté neuroscience, la croissance se poursuit, Ipsen accélère ses programmes de développement de neurotoxines recombinantes, notamment avec Dysport (une toxine botulique) qui a réalisé sa meilleure année aux Etats-Unis. Dans le domaine des Maladies Rares, le laboratoire a acquis Clementia Pharmaceuticals pour plus d’un milliard de dollars, afin d’étendre son offre.
Enfin, côté Santé Familiale, Ipsen avance au rythme du marché (+2 à 3% par an).

Les ventes au 1er trimestre 2019 sont en croissance de 17%. Le groupe confirme une croissance des ventes supérieure à 13% en 2019 et une marge autour de 30%.
Des chiffres qui devraient permettre à la société d'atteindre avec un an d’avance ses objectifs financiers pour 2020 qui avaient été prévu en 2017 (CA > 2,5Mds€ et une marge opérationnelle >30%).
A noter la fin de l'intégration de Clementia Pharmaceuticals et de sa molécule très prometteuse : le palovarotène.
David Meek, Directeur Général d’Ipsen a déclaré à ce sujet :
"Au premier trimestre, nous avons également annoncé et finalisé l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals, une société centrée sur le traitement de maladies osseuses rares et sévèrement invalidantes.
Le palovaroténe représente une opportunité dérisquée de lancement à court terme avec un potentiel de croissance significatif."


Fort de ces bons résultats, Ipsen se fixe de nouvelles perspectives financières pour 2022 :
3,2 Mds€ de chiffre d’affaires et une marge opérationnelle supérieure à 32%.

L’objectif de lancer au moins un nouveau médicament ou une nouvelle indication majeure par an a été tenu, puisque la Commission européenne a approuvé Cabometyx pour le traitement en première ligne du cancer du rein et en seconde ligne de celui du foie.

Somatuline au cœur des inquiétudes
Aymeric Le Chatelier, directeur financier, apporte des réponses à cette question :
"il y aura un impact sur le chiffre d’affaires si un générique voit le jour, estimant qu’Ipsen doit travailler sur la gestion du cycle de vie de ses produits et établir des relais de croissance avec des produits existants ou bien ceux de Clementia."

Un générique à venir, mais pour quand?
Le dépôt d’une formulation générique de lanréotide à action prolongée (Somatuline®) auprès de l’Agence finlandaise des médicaments (FIMEA), aurait été faite récemment (mars 2019).
Selon Ipsen, ce dépôt a probablement été fait auprès de ce seul pays selon une procédure décentralisée. Ipsen estime qu'aucun lancement commercial en Europe ne serait attendu avant 2021 compte tenu des délais nécessaires pour obtenir les autorisations de mise sur le marché par pays.
Les ventes de Somatuline dans les 5 premiers pays européens («EU5») ont représenté environ 30% des ventes totales de Somatuline.
Laquelle représente environ 40% du CA d'Ipsen. L'impact d'une concurrence d'un générique en Europe porterait au final sur 10% des ventes totales d’Ipsen en 2018.
Un chiffre à relativiser puisque le générique n'écartera pas pour autant la Somatuline.
Ipsen continue de tabler sur une croissance des ventes à deux chiffres de Somatuline.

Concernant le Dysport, utilisant des toxines botuliques (comme le Botox), mais dans le traitement des spasmes, et pour relâcher les muscles (spasticité dans les jambes et les bras, secondaire à une paralysie cérébrale ou après un accident vasculaire cérébral), Ipsen en profite pour expliquer sa stratégie consistant à exploiter au maximum les vertus d’un seul principe actif.
"Les toxines s’utilisent de maintes manières!", précise David Meek, directeur général d'Ipsen. A ce jeu, Ipsen est passé maître dans l'art d'exploiter les molécules et leurs propriétés :
Le laboratoire est propriétaire de 2271 brevets au 31 décembre 2018, auxquels il faut y ajouter les 597 demandes en cours d’examen

Détail du CA 2018 d'Ipsen (2224,8 millions d'euros) :
  • Oncologie :
    • Somatuline 846,7 Ms€ (+26,8% sur 2017)
    • Decapeptyl 372,6 Ms€ (+6,9%)
    • Cabometyx 148,2 Ms€ (+186,5%)
    • Onivyde 109,4 Ms€ (+92,4%)
    • Autres produits 26,0 Ms€ (+0,9%)
  • Neurosciences
    • Dysport 347,8 Ms€ (+6,0%)
  • Maladies Rares
    • NutropinAq 45,9 Ms€ (-11,5%)
    • Increlex 24,1 Ms€ (+5,3%)
  • Médecine de Spécialité
    • Smecta 126,5 Ms€ (+2,2%)
    • Forlax 39,8 Ms€ (-5,5%)
    • Tanakan 37,7 Ms€ (-9,1%)
    • Fortrans/Eziclen 31,4 Ms€ (-2,3%)
    • Etiasa 4,2 Ms€ (-76,2%)
    • Autres produits 60,7 Ms€ (+1,9%)
 
Dernière modification:

mvhrb888

Contributeur régulier
Et le titre a bien tenu ces dernières semaines. On est loin des 50€ prédits par les passionnés des têtes et des épaules.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je me suis toujours fait couillonner avec les ETE!
Le problème avec le message déposé est qu'il était là uniquement pour faire de la pub pour le blog du posteur. J'ai laissé le message, mais j'avais supprimé le lien vers le blog en question.

Cette ETE n'est pas bien formée, ne répondait pas vraiment aux caractéristiques de l'ETE.... Si tant est qu'il y aurait des caractéristiques à respecter. C'est toute la difficulté de cette appropriation des indicateurs.

Ci-dessous, le graphique en UT Hebdo avec 3 indicateurs que sont l'ETE, les fibo et les lignes support/résistance.


4732

Une ETE qui se respecte doit respecter quelques règles.
Je reprends les explications données sur le site ABC Bourse :
  • "La courbe doit bien redescendre sur la ligne de cou entre la tête et les épaules. N'inventez pas une ETE (épaule-tête-épaule) pour le plaisir, une mauvaise figure générerait un mauvais placement. En effet, les ETE non valides partent le plus souvent dans l'autre sens après une courte consolidation sur la tête de cou supposée.
  • - Elle doit autant que possible être précédée d'un haut qui doit se trouver plus bas que la ligne de cou.
  • - La figure doit avoir une certaine régularité dans le temps.

  • Une épaule ou un sommet vraiment étroit signifie un caprice des cours alors que trop large déforme la figure qui perd son sens.
  • - Dernier point stratégique: les volumes dont chaque phase de hausse doit être marquée par une pointe volumique,"
- La seconde ligne de cou n'est pas atteinte. Du moins, pas là où il le faudrait.
- Il n'y a pas de + haut avant la construction de la figure.
- Il n'y a pas de régularité dans le temps, et elle s'étale sur trop de temps.
- Il n'y a aucun pic de volumes, si ce n'est sur la construction de la 1ère épaule.

C'est la raison pour laquelle je n'aime pas les ETE : Il y a trop de conditions donnant lieu à trop d'interprétations.
Au final, on en arrive à voir ce que l'on a envie de voir, et non pas ce que dit le graphique.

Je préfère largement des indicateurs simples comme les lignes support/résistance ou les fibo dont le calcul est purement mathématique.

En UT Hebdo, on a une belle ligne de support vers 99€. Elle correspond, à quelques fractions près, à 50% de retracement de la hausse initiée en 2016.
Les indicateurs, RSI et stochastiques, sont en reprise sur les plus bas ayant amené récemment les cours sur ce support des 99€.
Je reste volontiers investi sur la valeur avec idée de renforcer sur éventuel retour sur 99€.
 

KyuFox78

Contributeur
Belle publication pour le T2, objectifs révisés à la hausse mais pour autant, boudée par les investisseurs ces derniers jours :cautious:
 

Titi892

Contributeur régulier
Grosse dégringolade aujourd'hui, -6,27% ! D'autant plus étonnante après les bons résultats de jeudi...
Je viens de repasser en-dessous de mon PRU, j'hésite à renforcer (ou attendre demain matin pour voir si la baisse continue).
 

KyuFox78

Contributeur
J'ai entendu parler d'une croissance organique prévu initialement à 13%, sorti en hausse à 14% mais en dessous des attentes du consensus qui étaient positionnées à 15%......
Si on ajoute à ça toujours les mêmes craintes autour du générique qui va être mis sur le marché dans les prochains mois, cela donne beaucoup de volatilité en effet.
Je vais attendre de voir comment réagit le titre une fois sur son support autour de 100€ pour renforcer ou pas de mon côté.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
-6% malgré de bons résultats.... Et aujourd'hui un petit -0,4% quand le CAC perd un gros -1,61%.
Le suivi de titres est parfois très déconcertant.
J'ai identifié un support sur les 99€ et un second un peu sous 97,50€.
Le RSI arrive en zone de survente.
A surveiller

Ipsen_30_07_2019.gif
 

totoka

Contributeur régulier
Je remonte le fil de cette valeur, nous sommes à 90€ ce jour,

Je pense commencer à constituer la ligne (1/8 de l'investissement prévue),

L'analyse rudimentaire que je peux en faire, les sto et rsi sont au milieu.

La hausse du titre sur les derniers jours est faite dans un volume plus important qu'habituellement,

Bonne soirée !
 

Hokseed

Contributeur
Je remonte le fil de cette valeur, nous sommes à 90€ ce jour,

Je pense commencer à constituer la ligne (1/8 de l'investissement prévue),

L'analyse rudimentaire que je peux en faire, les sto et rsi sont au milieu.

La hausse du titre sur les derniers jours est faite dans un volume plus important qu'habituellement,

Bonne soirée !
Ca m'intéresse également, le CAC étant vraiment haut, j'ai du mal a trouver des opportunités
 
Haut