FAQ sur le nominatif et les actions "gratuites"

tropcru

Contributeur régulier
Hermes par 10 aussi???
Cela n'aurait rien d'aberrant : Les actionnaires d'Hermès et ceux d'air liquide sont des gens qui ont décidé de placer leur argent là où il leur rapporte et pour cela ils font tourner les ateliers de l'industrie du luxe ou bien les usines qui produisent les gaz nécessaire à l'activité économique, et ils prélèvent chaque année leur "dîme" sur les bénéfices.

L'argent placé dans ces actions s'y trouve aussi bien, sinon mieux, que celui qui est laissé sur des comptes courants, des livrets ou des assurance-vie.

Les actionnaires d'Hermès sont principalement les héritiers du fondateur, tandis qu'au contraire ceux d'air liquide sont principalement des particuliers ("la veuve de Carpentras"), mais les objectifs et les résultats sont les mêmes : Ces titres sont relativement protégés contre les spéculations des "joueurs" en bourse, de par la composition de leur actionnariat et, jusqu'à présent ces actionnaires majoritaires ont toujours réussi à tenir leur titre plus ou moins à l'abri des spéculations du marché boursier et mieux que sur des titres moins bien contrôlés par leur actionnariat, juste intéressé par les évolutions de la cote à court terme en fonction des rumeurs distillées par les dirigeants pour soutenir au maximum le cours du titre avec des promesses mirobolantes ou des prévisions audacieuses et sans réel fondement.

Il est tout de même curieux que la santé du titre Hermès à l'actionnariat "capitaliste" soit en fait très dépendante de la santé économique de la Chine à réputation "communiste". Heureusement pour les actionnaires d'Hermès que subsistent encore dans le monde des pays communistes !
 
Dernière modification:

polo88

Contributeur régulier
Ce n'était pas le sens de ma remarque, car 10 actions Air Liquide equivaut à peu près à une seule action hermès.
Donc acheter 10 actions Hermès en une fois cela revient à acheter 100 action Air Liquide, c'est la quantité d'action Hermès en une fois qui m'interpellait
 

niklos

Contributeur régulier
Nouvelle question en rapport avec le nominatif. Et je devrais d'ailleurs dire nouvelles questions :
- D'abord, sur un PEA, est-il possible de passer une action de "nominatif administré" à "au porteur", j'ai bien un bouton qui me permet de passer au "nominatif administré" mais rien pour faire l'inverse. Et je vais même aller plus loin, sur l'interface permettant de faire le changement, on m'indique que j'ai n actions de telle société (air liquide bien entendu) et j'ai un bouton qui permet de les passer au nominatif administré alors qu'elle le sont déjà toutes. D'ailleurs, si je clique, il me dit que "ces actions sont déjà au nominatif". C'est vrai que c'est purement technique, dans l'absolu, je n'ai pas besoin ni l'envie de les passer au nominatif. Ceci dit, ça pourrait, dans un future lointain, être le cas, puisque j'ai cru comprendre que pour vendre un titre, il faut le repasser "au porteur". D'ailleurs, je serai curieux de savoir ce que Bourso me dirait si je tentais la vente d'un titre (mais je vais pas faire l'expérience :p ).
- Seconde question, et d'ailleurs, c'était la première à laquelle je pensais, y a t'il une raison de ne pas mettre ses actions au nominatif administré. Admettons que j'ai des actions chez Dassault par exemple, pour quelle(s) raison(s) pourrais vouloir ne pas les passer au "nominatif administré" ?
Là vous allez me répondre : "pourquoi vouloir absolument les passer au "nominatif administré ?" ce à quoi je réponds que j'ai l'impression qu'au pire, ça ne change rien, au mieux, ça permet des avantages dans certaines sociétés.

Merci !
 

attente92

Contributeur régulier
Bonsoir @Jeune_padawan,
2 choses à prendre en compte :
Pour l'attribution des actions nouvelles, on se moque des ISIN.
Je prends mon cas perso :
Avant l'attribution de juin 2022, j'avais 280 actions, dont 210 donnant droit à la prime.
Calcul mathématique simple, sans se soucier des ISIN :
280 actions -> 28 actions nouvelles + 2,1 en prime (1% sur 210 titres) = 30 actions nouvelles + 0,1 action en rompus.
Après l'opération, j'ai 310 actions. Pas d'erreur, c'est juste.

Il faut ensuite attribuer un "pedigree" à ces nouvelles actions. C'est à dire les rattacher en ancienneté à celles qui leur ont donné naissance.
Chez moi, de 210 actions donnant droit à la prime, j'en ai maintenant 233 (sur 310) : les 21 nouvelles + les 2,1 obtenues en prime. Le 0,1 passant à la trappe.

Conclusion : Les ISIN servent au gestionnaire à faire une attribution conforme, en nombre et en caractéristiques (le pedigree des nouveaux titres).

Pour nous, la seule chose utile est de savoir combien on possède de titres ayant l'ancienneté requise pour avoir la prime.
Dans mon cas, j'ai 310 titres, dont :
233 titres primés (Air Liquide les appelle ainsi), code FR0000053951
69 titres primés en 2023, code FR00140008A4
et 8 titres primés en 2025, code FR0000120073
Bonjour Poam 56 ,
Merci pour votre exemple . Vous me l'aviez expliqué en 2021 ds 1 précédent post . Juste une question subsidiaire . Une fois primés , les titres donnent- ils droit à une prime de fidélité de 10% également par exemple en 2024 si attribution decidée . Donc à l'infini...?Prenons l'exemple de vos 233 titres primés sont- ils encore éligibles à la prime de fidélité de 10% en 2024?
En 2024 , on regadera votre stock de titres de 310 titres donc attribution de 31 gratuites .
233 éligibles à la prime de 10% : 23 actions nouvelles ( 1% ) et 0.3 rompus.
Merci et Bon week-end
 

attente92

Contributeur régulier
Rectificatif au précédent post : pour les 233 éligibles à la prime de fidélité de 10% : 1% de 233: attribution de 2.3 actions supplémentaires car les 23 actions sont déjà incluses ds les 31 normales.
Erratum. Au final je pense qu'à l'infini tous les 3 ans l'actionnaire obtient 1% de son stock de titres primés éligibles à la P.F et majoration de 10% des dividendes y afférents annuelle
 

niklos

Contributeur régulier
J'ai rien compris à l'exemple, mais tout titre issue d'un titre déjà primé le sera lui aussi dès l'année suivante.
 
Haut