Crowd-equity & Finct participatif en actions: vive le non-coté accessible !

g.b

Contributeur régulier
Au risque de surprendre en revanche je suis investi sur INES DE LA FRESSANGE, car j'ai été sensible à la marque forte, et aussi sans doute ... à la plastique de l'ex-mannequin 😇 !
Ils mêlent e-commerce et boutiques en dur.
Mais ce genre d'invt est devenu plutôt rare dans ma philosophie d'invt.
J'avoue que j'étais tenté pour les mêmes raisons quand j'ai vu le dossier passer. Mais bon, (i) il faut rester rationnel :p, et (ii) j'attendais soit des baisses de frais pour les titres non cotés dans les PEA-PME, soit enfin le passage à 25% de réduc IRPP effective promise depuis des lustres que l'UE n'a pas encore tranchée...
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
J'avoue que j'étais tenté pour les mêmes raisons quand j'ai vu le dossier passer. Mais bon, (i) il faut rester rationnel :p, et (ii) j'attendais soit des baisses de frais pour les titres non cotés dans les PEA-PME, soit enfin le passage à 25% de réduc IRPP effective promise depuis des lustres que l'UE n'a pas encore tranchée...
g;b je te sais plus en contrôle de tes émotions que moi: chacun fait avec sa personnalité; il y en a pour tous les goûts

En revanche, pour la fisca, tu vois moi je vois pas trop l'intérêt du PEA / PEA-PME pour ce type d'invt?
Car en effet, j'ai débouclé y'a 2 ans un Fip Corse - donc du non-coté aussi - et n'ai pas eu d'IR à payer sur ma P-V, et tjs la réduc d'IR à l'entrée; bon, juste les PS mais là, quasi impossible d'y échapper sauf hors de France.

Quant aux 25% vantés par tous les courtiers en ce moment je n'y crois guère; et les 18% à l'entrée me conviennent déjà parfaitement.
 

g.b

Contributeur régulier
En fait, à l'époque, c'était rentable déjà sans PEA, i.e. tu prends la réduc de 18% d'IRPP puis abattement pour durée de détention "renforcé" de 85% si plus de 8 ans de détention. Sauf que cet abattement, c'est fini de nos jours. Du coup, le PEA-PME avec de faibles frais peut avoir un intérêt si la PV escomptée à terme est un multiple à deux chiffres. Bien sûr, ce n'est pas toutes les entreprises qui évoluent comme Tesla ou Google.

Je pense aussi qu'on n'aura jamais ces 25% de taux boosté (1 an seulement en plus). L'UE ne voudra jamais, sauf à se courber davantage et comme ils arrosent déjà d'argent partout, ça semble très compromis par les temps qui courent.
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Enorme surprise ce jour: je reçois mes 1iers dividendes d'une start-up FinTech, dont je pensais qu'elle végétait, tant elle est peu avare de communications sur ses activités !

FRANCE BARTER a créé une monnaie d'échange le Barter, qui revient à échanger des services en peer to peer. Anticipant peut-être le monde de demain voire d'après demain, elle a pris la forme d'une coopérative.
Alors évidemment c'est pas l' Amérique, on est loin des VINCI, ORANGE et encore moins TOTAL, vous vous en doutez bien. Il y a qq 5500 € à répartir entre 782 actions. Et je n'en n'ai qu'une seule !

Néanmoins je suis curieux de voir comment la distribution va être réalisée; car en principe dans les coopératives, la règle est "1 homme 1 voix", et il en va parfois de même pour le partage des résultats, je crois.
Bon bah fallait pas rêver, le partage des résultats des actionnaires extérieurs et donc non coopérateurs, se fait au prorata de ses actions détenues; normal !
Je dois donc me contenter de 5500 / 782 actions = 7,03€; donc de 4,92 € net-net après flat-tax,

Youpi ch'uis riiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiche !

je vais courir m'acheter des masques et du gel hydro-alcoolique avec cette manne.
 

Ezerian

Contributeur régulier
Encore un profiteur capitaliste qui s'enrichit sur le dos des pauvres travailleurs !
C'est plutôt le capitaliste qui permet à des travailleurs de travailler à ses côtés et qui suivent leur meneur/leader plutôt que se mettre à mener.

Heuresement que les capitalistes sont là pour prendre des risques et investir et créer de l'emploi.
 
Haut