La Banque de France a mis en place, il y a quelques jours, une cellule d'urgence pour éviter toute rupture dans l'approvisionnement du cash aux distributeurs automatiques. « Nous avons de quoi tenir de nombreuses semaines », promet-elle.

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. La Banque de France a activé il y a quelques jours une cellule de crise pour éviter toute rupture dans l'approvisionnement d’argent liquide. Ce dispositif réunit les banques, les transporteurs de fonds et les commerçants.

« On a une cellule de crise avec l'ensemble des acteurs de la filière fiduciaire [les acteurs qui gèrent la distribution des billets et des pièces]. Elle se réunit autant que de besoin et tous les jours si nécessaire pour s'organiser collectivement », explique aux Echos Erick Lacourrège, le directeur général des services à l'économie et du réseau à la Banque de France.

Un dispositif souvent mis en place

A l’heure actuelle, les autorités se veulent rassurantes. « Cette cellule, c'est un groupe que l'on met en place en cas de crise ou en cas de gestion de situation exceptionnelle… C'est juste une instance de coordination pour s'assurer que la distribution des espèces soit garantie en toutes circonstances… Elle est souvent mise en place même si on ne le dit pas. Lors des fêtes, par exemple, comme il y a un pic de demandes », minimise la Banque de France auprès du Figaro.

« Pour l'instant, nous n'avons pas de signe d'un emballement du côté des retraits d'argent en cash », assure Erick Lacourrège aux Echos, et ce malgré les craintes que l’épidémie de coronavirus pousse des particuliers à se ruer sur les distributeurs d’argent, comme c’est le cas sur des produits de base - pâtes, riz, papier toilette - dans certaines grandes surfaces.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

« Et même si les retraits devaient augmenter, il est possible que cela soit annulé par le fait que les paiements diminuent parce que les magasins sont fermés... Nous avons de quoi tenir de nombreuses semaines », promet Erick Lacourrège, faisant référence aux stocks de billets.

« Les stocks de cash sont très importants »

« Les stocks de cash sont très importants à la Banque de France. Nous allons continuer à alimenter les distributeurs », abonde dans Les Echos Frédéric Oudéa, le président de la Fédération bancaire française, et par ailleurs patron de la Société Générale.

Lundi soir, la Banque de France a confirmé dans un communiqué que la crise du coronavirus n'affectera pas l'accès aux espèces car « toutes les dispositions » en ce sens ont été prises. Elle n'a d'ailleurs pas constaté de hausse des retraits dans les distributeurs automatiques de billets.