Un Français sur deux affirme que le solde de son compte bancaire n’est « jamais » négatif. A l’opposé, un Français sur cinq est à découvert tous les mois. Une situation qui n’est toutefois pas toujours vécue comme une fatalité, selon le baromètre annuel de CSA pour Cofidis.

La « facilité de caisse » porte bien son nom. 46% des Français se retrouvant tous les mois ou tous les trimestres dans le rouge ne voient effectivement pas le découvert comme une fatalité mais bien comme un « outil comme un autre » de gestion de budget. Une relative insouciance qui ne concerne pas tous ces « habitués » du solde négatif : 49% d’entre eux subissent plus clairement cette situation et voient le découvert comme une « solution de secours », due à de « vraies difficultés financières ».

Si ce baromètre (1) en est à sa cinquième édition, Cofidis et CSA n’avaient pas encore abordé l’aspect subi ou non du découvert. « Il est intéressant de noter que les Français continuent de considérer le découvert comme un moyen ''gratuit'' de boucler leur fins de mois », s’étonne Céline François, directrice marketing de Cofidis France. « Pourtant, comme un crédit, il est soumis à des intérêts (agios), dont on occulte l’existence. »

Lire par ailleurs le relevé des taux des découverts autorisés ou non autorisés réalisé par cBanque

Ce baromètre permet en revanche de constater que l’usage du découvert évolue relativement peu. Depuis 2012, année de la première édition de cette étude, près d'un Français sur deux affirme n’être que très exceptionnellement dans le rouge : « jamais » ou moins d’une fois par an. Ils étaient 49% des sondés dans ce cas en 2012, 51% en 2016. L’autre moitié des Français a donc recours à la facilité de caisse au moins une fois par an (2).

De plus en plus de Français à découvert tous les mois

Le découvert chronique est lui en légère hausse : 19% des Français affirment être dans le rouge « tous les mois » (contre 16% en 2015), et 13% « tous les 2 à 3 mois ». Autrement dit : un tiers des Français se retrouvent à découvert au moins une fois par trimestre. La facilité de caisse est généralement de quelques centaines d’euros, 360 en moyenne selon ce baromètre.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Toutes les catégories de la population sont concernées par le découvert. Mais si les hauts revenus et catégories aisées y ont parfois recours, le solde de leur compte est moins régulièrement dans le rouge que le reste de la population. A l’opposé, les catégories pauvres (9% de la population selon CSA) sont « beaucoup plus concernés » par le découvert chronique : 30% de ces sondés se retrouvent dans le rouge tous les mois. Autre constat : les Français de 25 à 49 ans auraient plus recours au découvert que les autres selon ce baromètre.

(1) Baromètre CSA-Cofidis sur les Français et leur pouvoir d’achat : étude réalisée par questionnaire auto-administré du 23 au 25 août après d’un échantillon de 1.001 Français majeurs.

(2) Plus exactement 46% des sondés en 2016 selon cette étude, 3% des personnes interrogées ne se prononçant par sur le découvert.