Free a fait mardi une entrée fracassante dans le monde du mobile avec des forfaits à prix cassés, sans engagement mais aussi sans subvention du téléphone. Pour compenser, le nouvel opérateur propose des facilités de paiement. Explications.

Personne n’a pu y échapper : mardi dernier, le fournisseur d’accès internet Free a lancé Free Mobile, devenant le 4e opérateur de téléphonie mobile français. Avec ces forfaits à prix cassés et sans engagement, le nouvel arrivant a déjà entraîné une baisse générale des tarifs de la téléphonie mobile, contribuant du même coup au déclin du modèle économique dominant : celui de la subvention du mobile par l’opérateur.

Jusqu’ici, les opérateurs permettaient en effet à leurs clients d’obtenir un téléphone neuf à un prix nettement inférieur au prix catalogue (parfois 1 euro seulement), en échange d’un engagement de 12 ou 24 mois. La formule avait l’avantage de faciliter le changement fréquent de mobile, au gré des améliorations technologiques. Son inconvénient : le prix, souvent élevé, des forfaits, qui comprennent une part d’amortissement du prix du mobile.

Prêt gratuit contre subvention

Free Mobile rompt avec ce modèle, en proposant des forfaits sans engagement à des prix nettement plus abordables (le forfait de base est même offert aux clients internet de la marque), mais sans subvention du téléphone. Concrètement, si vous souhaitez changer de téléphone, il vous faudra régler l’intégralité de la facture.

Free Mobile a toutefois prévu une parade : un prêt gratuit, qui permet au client d’échelonner sur 12, 24, voire 36 mois, le paiement de son mobile. Ce prêt est proposé par Crédit Agricole Consumer Finance, la branche crédit conso de la banque verte, avec qui Free a passé un accord. Il est totalement indépendant du forfait : un client qui souhaiterait quitter Free pourra conserver son téléphone et l’utiliser chez un autre opérateur.

Limité à 199,99 euros

Toutefois, ce prêt gratuit a une limite, de taille : il est plafonné à 199,99 euros. Pourquoi ce chiffre ? Contactés, ni le CACF, ni Free n’ont souhaité, dans l’immédiat, répondre à nos questions. Toutefois, un coup d’œil sur les conditions de souscription de l’offre de financement, disponibles sur le site de l’opérateur, permet d’en apprendre plus. Les crédits inférieurs à 200 euros échappent en effet au cadre fixé par les articles L311-1 et suivants du Code de la consommation.

Rester sous cette limite permet donc d’échapper à certaines obligations, renforcées en juillet 2010 par la Loi Lagarde, comme la vérification systématique de la solvabilité du client ou le devoir d'information sur les conditions du prêt. Une question reste toutefois en suspens : qui prend en charge les quelques euros du coût du crédit : Free par une subvention modique ou CACF qui enrichit alors son carnet de futurs clients ?

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Insuffisant pour les mobiles haut de gamme

199,99 euros, c’est toutefois insuffisant pour financer l’achat des smartphones haut de gamme, de plus en plus appréciés par les consommateurs. Ainsi, le client de Free Mobile qui souhaite s’équiper du très apprécié Samsung Galaxy SII, actuellement disponible sur le site de l’opérateur, devra verser 541 euros à la commande.

Le problème se posera également avec l’iPhone 4S que Free proposera prochainement et dont le prix catalogue est de 629 euros. Mais pour l’occasion, Free a négocié un accord de financement spécifique avec Apple, le fabriquant du smartphone : un échelonnement également, mais cette fois avec intérêts, qui portera, selon le communiqué de l'opérateur mobile, le coût total de l’iPhone 4S avec financement à 720 euros. Chez Sosh, la marque low cost d'Orange, le même modèle d'iPhone est proposée à 599 euros à ses nouveaux clients pour un paiement comptant. Ou avec un échelonnement partiel et gratuit de 190 euros (sous la limite des 200 euros évoquée plus haut), les 419 euros restants étant payables dès la souscription du forfait.

Mise à jour (26/01/2012) - Les offres de financement des téléphones ont disparu du site de Free Mobile, qui précise que « le paiement en plusieurs fois sera proposé dans les prochaines semaines », sans plus de précisions.

Mise à jour (15/02/2012) - Les offres de financement des téléphones sont de retour sur le site de Free Mobile. Elles restent limitées aux montants inférieurs à 200 euros, toujours sans frais pour le client. Free en a profité pour baisser le prix des mobiles proposés.