Fortuneo

Néobanque : Morning Pay va mettre la clé sous la porte

  • Par
  • ,
Cartes de paiement Morning Pay
DR

Morning, établissement de paiement toulousain, va mettre un terme, dans les prochains mois, à ses activités de comptes de paiement, distribuées sous le nom de Morning Pay, et de cagnottes en ligne (Wipliz), pour se concentrer sur son offre de cartes cadeaux.

Il s'agit d'un « recentrage stratégique », explique Morning, ce mercredi, dans un communiqué, et qui répond à la « volonté de l’entreprise de concentrer ses ressources, tant humaines que financières, sur les activités à plus fort potentiel de croissance ».

La fermeture effective des comptes Morning Pay n'interviendra « pas avant le second trimestre 2020 », détaille Morning, qui « dispose du temps nécessaire pour garantir une transition en douceur et permettre pour chaque titulaire de retirer, dépenser ou transférer les fonds disponibles sur son compte bancaire ». « Dans les prochaines heures », poursuit le communiqué, « une communication directe auprès des clients titulaires d’un compte de paiement sera mise en place par le biais de nos canaux de communication habituels ».

Selon Mind Fintech, qui a révélé l’information avant son officialisation, le président de Morning, David Huet, avait prévenu ses équipes, dès le 12 février dernier, de son intention de suspendre les ouvertures de compte, « à la suite d'une recrudescence de fraudes, réquisitions, ATD [avis à tiers détenteur, NDLR] ». Une suspension, présentée sur le site web de la marque comme une simple maintenance, qui était le prélude à une fermeture définitive de l’activité de Morning Pay.

Une histoire agitée

Morning, ex-Payname, a fait un temps figure de précurseur de la néobanque en France. La société toulousaine a connu une première période de turbulences fin 2016, lorsque le régulateur du secteur financier, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), a décidé de geler ses activités à la suite d’irrégularités. Son fondateur et président, Eric Charpentier, avait notamment puisé dans les fonds des utilisateurs, placés sur un compte de cantonnement, pour financer le lancement de sa carte bancaire.

Le compte de paiement avec carte bancaire avait finalement été lancé, sous le nom de Morning Pay, en septembre 2017, après le rachat de Morning par Banque Edel, filiale du groupe de grande distribution E. Leclerc (66%) et du Crédit Coopératif (34%). En décembre 2017, l’établissement de paiement revendiquait même 100 000 utilisateurs. Mais il a connu depuis une série de déconvenues : annulation de la fusion avec Paywe.L, filiale de Banque Edel ; échec d’un lancement de son activité de BtoB aux Etats-Unis ; procédures judiciaires à son encontre, etc. Selon Mind Fintech, Banque Edel envisagerait désormais de fusionner avec Morning. Dans le même temps, E. Leclerc et le Crédit Coopératif chercherait à se séparer de leur filiale bancaire, dont la situation financière se serait dégradée. Affaire à suivre, donc.

Mise à jour (19 février 2020, 16 :46) - Texte mis à jour après l'officialisation par Morning.

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox