Ipagoo, qui propose d’ouvrir des comptes dans plusieurs pays et devises, a stoppé l’accès à ses services. En cause : le régulateur britannique a suspendu la licence de la néobanque, jugeant ses fonds propres insuffisants.

Sale temps pour les start-ups de la finance. Après Sharepay, alternative au compte joint, et le robo-conseiller Marie Quantier, il s’avère qu’une autre jeune pousse, active dans l’Hexagone, rencontre actuellement des difficultés. Celle-ci est d'origine britannique et s’appelle Ipagoo. Arrivée en France en mars 2017, cette fintech propose d’ouvrir des comptes bancaires dans différents pays et reliés à une carte Mastercard. Objectif : jongler avec les devises locales (euros, dollars et livres sterling) pour limiter les frais de change des expatriés.

Mais voilà, la Financial Conduct Authority (FCA), le régulateur du secteur financier outre-Manche, a demandé à Ipagoo de revoir sa copie, forçant la banque mobile à suspendre l’accès de ses clients à leur argent. « Vous ne pourrez plus accéder à vos comptes ni donner des instructions pour effectuer des paiements vers ou depuis votre (vos) compte(s). Ceci inclut tous les paiements effectués avec votre carte de paiement », prévient Ipagoo.

Mauvais timing, assure Ipagoo

Contactée, la jeune pousse explique que « la FCA a mis en place une suspension temporaire de notre licence au Royaume-Uni » : « La raison est la capitalisation d’ipagoo LLP, que le FCA considérait trop basse. » Mauvais timing, assure Ipagoo, qui souligne être en train de finaliser une opération de levée de fonds. « La FCA souhaitant voir un plan de financement à long terme et une injection de capital immédiate, nous avons injecté de nouveaux capitaux le jour même où était prise la décision de suspension. Malheureusement une fois la décision communiquée, la procédure de rétablissement des licences prend un certain temps. », poursuit la communication de la fintech. Pour l’heure, les fonds des utilisateurs d’Ipagoo restent en effet inaccessibles. Aucune indication quant à la date de remise en service n’a pu nous être communiquée.

A noter, cette société d’origine britannique a récemment noué un partenariat avec le Crédit Agricole Ile-de-France. D'ici la fin de l'année, les clients de la banque francilienne, âgés de 18 à 29 ans et ayant souscrit à l’offre Globe-Trotter, pourront ouvrir un compte en Angleterre, en Espagne et en Italie (avec un IBAN local). Contacté, le service presse du Crédit Agricole IDF précise qu'à l'heure actuelle la collaboration avec Ipagoo n'est pas remise en cause.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

La FCA se montre définitivement des plus vigilantes concernant les fintechs. Récemment, son attention s'est aussi portée sur Revolut afin de s'assurer que ses systèmes de détection de fraudes étaitent fiables.