Dans un rapport publié mercredi, l'Observatoire régional de l'immobilier d'entreprise en Ile-de-France (ORIE) constate que les bureaux vides et obsolètes s'accumulent en Ile-de-France, alors que des incitations fiscales et une simplification réglementaire pourraient accélérer leur transformation en logements.

La région Ile-de-France abrite un immense parc de bureaux de 52,8 millions de m2 dont 3,3 millions étaient vacants au 2e trimestre, soit 15% de surfaces inoccupées supplémentaires, en deux ans, observe l'ORIE.

Parmi ces surfaces disponibles, les locaux vacants depuis plus de 4 ans le sont très probablement parce qu'ils sont devenus inadaptés au marché, estiment les professionnels. Or ces surfaces de bureaux obsolètes ont, elles, bondi de 46% depuis 2012, pour représenter aujourd'hui environ 740.000 m2, soit 22% des surfaces de bureaux de seconde main vides.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Il existe donc « un volume non négligeable » de locaux « définitivement inadaptés à un usage de bureaux », estime l'ORIE, dans son 2e rapport sur le sujet. Or malgré des incitations récentes, les investisseurs institutionnels « demeurent peu enclins » à transformer des bureaux en logements, car ils peinent à boucler des montages financiers rémunérateurs, et aussi « du fait de contraintes fiscales et juridiques propres au secteur résidentiel ».