Le marché des bureaux en Ile-de-France (ventes et locations mêlées) a vu son activité rebondir de 39% au troisième trimestre sur un an, après un premier semestre décevant, selon une étude publiée mardi.

De juillet à septembre, les ventes et locations de bureaux (« demande placée ») dans la région-capitale ont porté sur 564.600 m2, indique l'enquête trimestrielle diffusée par le groupement d'intérêt économique Immostat. Immostat réunit les sociétés de conseil en immobilier d'entreprise BNP Paribas Real Estate, CBRE, DTZ et Jones Lang LaSalle.

Cette activité est en hausse de 39%, par rapport au troisième trimestre 2014. Cela représente un montant global d'investissements en immobilier d'entreprise de 5,5 milliards d'euros, en hausse de 96% sur un an, pour le seul troisième trimestre.

2 millions de m2 pour 2015

Depuis le 1er janvier, les ventes et locations de bureaux en Ile-de-France atteignent 1.499.900 m2, un volume en baisse de 6% comparé aux neuf premiers mois de 2014, et un investissement de 11,3 milliards d'euros, en baisse de 2% sur un an. Ce recul des volumes est toutefois « bien plus modéré » que celui enregistré au cours du premier semestre (-21%), souligne BNP Paribas Real Estate, dans une note mardi. Parmi les transactions significatives enregistrées au troisième trimestre, figurent « la prise à bail d'Accor (43.000 m2) dans la tour Sequana à Issy-les-Moulineaux, ou encore l'acquisition par la Mairie de Paris (23.000 m2) des immeubles Passio et Opalia situés dans le 13ème arrondissement », souligne la société. Compte tenu de cette activité, Immostat table sur une « demande placée » aux alentours de 2 millions de m2 pour l'année 2015.

L'offre immédiate de bureaux à fin septembre, en Ile-de-France, s'établit de son côté à 3,9 millions de m2, un niveau stable sur un an. Toutefois les proportions de bureaux vides ou « taux de vacance » sont « encore élevés dans le croissant ouest (Hauts-de-Seine hors Défense, 13%) et à La Défense (11%) », bien qu'ils soient « en phase de stabilisation », estime BNP Paribas Real Estate. Ces taux de vacances sont « plus proches de leur seuil d'équilibre à Paris (4,6%) et en première couronne (9%) ».

Le loyer facial moyen des bureaux de « seconde main » (hors neuf), calculé sur la base des transactions réalisées en Ile-de-France au troisième trimestre s'élève à 327 euros hors taxes le m2 par an, en hausse de 2% par rapport au deuxième trimestre. Ce loyer, qui correspond à la valeur inscrite sur le bail, ne tient pas compte des mesures d'accompagnement (franchise de loyers, prise en charge de travaux) consenties par les bailleurs. Ces franchises sont « toujours très soutenues à La Défense (28%) », et sont « plus modérées » dans les quartiers situés sur la rive gauche de la Seine (15%) ou le quartier central des affaires (18%) de Paris, commente BNP Paribas Real Estate. Elles « devraient connaître quelques diminutions à partir de 2016 », espère la société de conseil en immobilier d'entreprise.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour la France entière, les volumes investis en immobilier d'entreprise de janvier à septembre ont été de 16,2 milliards d'euros.