Litige avec Banque concernant prêt immobilier "non capé"

Jagma

Contributeur
Re,

Je parlais de la pratique du fameux "taux cape"... pour le CRD je m ' y attendais bien sûr... petite precision car effectivement en relisant mon ancien message on pouvait s'y meprendre sur mes propos ... Amicalement
 

nobru333

Membre
bonjour je suis dans le méme cas vendredi prochain je dois signer pour mon prét .le crédit foncier me propose tendance j5 et vu se que vous dite vos mieux po le prendre.
J'ai également une autre offre de GE monez bank evoluto accessis revisable tous les ans mais caper a 1.6% sur les mensualités d'aprés ce que me dis la conseillére.
Le taux variable est indéxé sur l euribor 1 mois.
Il y a t'il quelqu'un qui connais se produits est il avantageux???
merci de votre réponse
 

nathalie

Contributeur
Bonsoir,

Ge n'a pas bonne presse pour ce qui me concerne, le conseiller a tenté de me vendre il y a 3 ans de cela un taux variable pour du taux fixe donc bien regarder tes conditions et vérifier que c'est le taux de calcul des intérêts qui est capé et vérifie aussi s'il y a une partie fixe à ajouter au taux en variable en cours ; une révision tous les mois je n'ai pas d'opinion ça me parait souvent ! selon les financiers actuellement il n'y a aucun intéret à souscrire un taux variable mais je ne suis pas financier alors fait le tour des sites spécialisé et notamment des associations de consommateurs ...
bon courage pour la suite
nathalie
 

Jagma

Contributeur
En ce qui me concerne, et vu les taux fixe actuel, je ne saurais trop de conseiller d'oublier les taux variable ... surtout quand tu vois les problemes engendres avec cette notion de taux "capé" ... le fait de bien lire tes conditions ne suffit plus a mon sens à se "proteger"... Dans le cadre du credit foncier une metion dans mon pret indiquant ce qui se passe lorsque le nombre des mensualites est atteint et sur quel base se fait le calcul de la nouvelle échéance à percevoir m'aurait plus qu'alerté... Aujourd'hui meme on me reponds +0,83% par an mais cela n'est mentionné nul part... on m'aurait 1,20 cela aurait été pareil... Donc je dis danger... Amicalement
 

Jagma

Contributeur
Bonjour,

Foncierement Benny Hill:

Vendredi contact avec le service clientèle pour savoir ou en est ma demande de décompte (toujours pas recu) pour le remboursement de mon pret; bizzarement alors qu'on m'avait donne une somme il y a 4 jours il n'y a plus rien d'enregistre... On me signale par contre une reponse concernant les pénalités de remboursement et qu'une lettre "a été éditée" comme quoi conformément aux dispositions contractuelles on ne pouvait pas donner une suite favorable à ma demande... Ce dont je me doutais deja (vu que l'on m'avait donne le montant de mon decompte par téléphone) et demande quand est ce que je recevrais ce papier car je n'attends que celui ci pour enclencher des poursuites... ET la j'ai le responsable qui lui meme a un responsable (qui doit lui aussi avoir un responsable lol) qui a transmis "à la haute hierarchie" mon dossier... Et mon dossier serais pris "tres au serieux" aux dires de cette personne et voire même une décision est en attente pour la semaine prochaine ... On ne me parle plus de cette lettre de refus qui devait être éditée bizzarement... Bref vraiment j'ai l'impression d'etre dans la 4eme dimension et de me faire balader royalement et d'ètre pris pour un "gros jambon"... En tout cas,vu comment cela se passe et sur avis de mon conseil, j'envoie des demain en lettre recommandée avec AR une demande écrite (même si l'on m'a dit que c'était pas nécessaire lors de cet entretien téléphonique) pour un nouveau décompte pour le mois de juin (ma précédente demande datant de fin mars était par télephone et pour le mois de mai; vu qu'il n'y en a plus aucune trace dans leur service, fait que je vais etre hors délai c'est sur!!!)... Mon banquier a monte mon pret sur le max (cad avec les penalites) et au pire on reajustera lorsque on recevra le décompte... En tout cas, toujours aussi détermine à engager des poursuites le cas échéant en y mettant le temps et l'argent nécessaire... J'attends et vous tiendrais au courant si j'ai effectivement des nouvelles du responsable du responsable du responsable.... (pleins de responsables mais apparemment aucun décisionnaire...)... Amicalement
 

JEREMIE

Membre
Je vis exactement la même histoire, dans le département de l'Hérault. Le conseillé de "l'organisme intermédiaire" m'avait assuré que le taux était capé. J'ai été tout simplement roulé dans la farine ! Je me suis renseigné auprès de plusieurs banques et professionnels bancaires qui ont trouvé ce crédit pour le moins surprenant ... ! Actuellement je cherche des idées et solutions pour m'extirper de ce piège. Visiblement, je ne suis pas le seul a avoir été dupé.

Sincères salutations.
 

cayac

Membre
Bonjour compagnons d'infortune,
Pas besoin de vous faire le topo, je suis dans la même galère avec un crédit à taux variable non capé sur le dos contracté en juin 2005. Le "conseiller" du CSF pour ne pas le citer nous a a...... (sorry Fred) en profitant de notre inexpérience de primo-accédants.
Il ne s'est pas contenté de nous a...... (re-sorry) sur la nature du crédit mais en plus il s'est arrangé pour faire capoter le PTZ auquel nous avions droit. Sa manoeuvre a été de retarder l'état des lieux permettant de certifier que le bien immobilier acquis n'est pas impropre à l'habitation (uniquement pour les biens de plus de 20 ans) et de prétexter ensuite que tous les dossiers qui n'étaient pas complètement constitués avaient été annulés suite aux trop nombreuses demandes et aux consignes reçues du "ministère" (bien entendu aucun document pour appuyer ses dires). Tout cela en prenant un air dépité et en nous consolant en affirmant que nous n'étions pas les seuls dans ce cas là et que nous au moins nous avions assez de ressources pour compenser la perte du PTZ !!! Vu que nous ne pouvions plus faire machine arrière sans y perdre des plumes, nous avons finalement accepté sans broncher.
Je ne sais pas encore comment procéder pour limiter les dégats. En fait je suis encore sous le coup de la colère n'ayant vraiment réalisé l'ampleur de l'a....... (re-re-sorry) que depuis deux jours seulement.
Voilà ça fait déjà du bien de partager cette mésaventure.
Tout conseil sera le bienvenu.
Bon courage à tous.
 
Dernière modification:

cedrmoreau

Contributeur
Bonjour,

Une solution s'offre à toi...effectuer un rachat de ton prêt.
J'ai une haine inimaginable envers cet organisme de prêt mais plutot que de perdre davantage d'argent...j'ai préféré faire racheter mon prêt en payant les pénalités de rachat.
Demain, il y aura 10 jours que j'ai l'offre de prêt de la banque qui accepte cette opération.
Je vais donc renvoyer les documents dès jeudi.
Ensuite, la banque va solder et tout cela ne restera qu'un mauvais souvenir.
Néanmoins, je n'oublirais jamais tout cela et crois moi, j'en ferais une très bonne publicité !!!
C'est inadmissible...mais une procédure au tribunal serait bien trop longue et sans certitude d'obtenir gain de cause. En attendant, tu continus à perdre de l'argent...donc il n'y a plus une minute à perdre pour démarcher de nouvelles banques !!
Courage !!

Amitiés
 

Gagarine

Contributeur régulier
Bonjour,

Il me semble en effet que c'est la solution la plus sage et la plus rapide !!!

Cordialement.
 

rititi

Nouveau membre
bonjour

J'ai également souscris en 2005 un crédit à taux variable au crédit foncier
un crédit foncier immo plus.
Taux de révisable : 2.8 %
Durée totale prévisionnelle : 240 mois
Durée maximale : 288 mois

Il est écrit sur le taux révisable :
"Taux révisable à compter du 12ème mois..... et ensuite tous les 3 mois....
Le taux maximum servant au calcul des échéances est de 4.30 %. Ce taux est distinct du taux d'intérêt

Ensuite dans la détermination des échéances du prêt immo plus j'ai également :
"Les révisions à la hausse du taux du prêt seront sans effet sur le montant des échéances en cours tant que celle-ci sera suffisante pour amortir le prêt dans la durée maximale indiquée aux conditions particulière
S'il s'avère que le capital ne peut pas être amorti à l'expiration de la durée maximale en maintenant l'échéances en cours, il sera procédé à un ajustement annuel des échéances.
Les nouvelles échéances seront calculées sur cette durée maximale en retenant le plus petit des deux taux suivants :
- le taux du prêt résultant de la révision.
- le "taux maximum servant au calcul des échéances" mentionne aux conditions particulières."

Donc j'en déduit que mon prêt est quand même capé à 4.3% (taux max) sur une durée max de 288 mois.
Est-ce correct ?

Merci pour vos réponse.
 
Haut