Certaines banques continuent à prélever plusieurs centaines d’euros de frais de succession, selon une étude exclusive de MoneyVox.

A quelques jours de la Toussaint, MoneyVox s’est penchée sur un aspect oublié de l’encadrement des tarifs bancaires : les frais de successions (1). Il s’agit de frais prélevés par la banque lors de la clôture des comptes de la personne décédée. Leur tarification est non encadrée et peu sujette à la mise en concurrence. Résultat, certaines banques appliquent des frais très élevés. Cette année, comme en 2019, ce sont Allianz Banque et AXA Banque qui ont la main la plus lourde, en retenant 450 euros de frais pour une succession de 15 000 euros réglée en 2 mois. Sur les 113 établissements étudiés, la moyenne est plutôt autour de 200 euros.

Il ne fait pas bon, non plus, de mourir en étant client du Crédit Mutuel du Sud-Ouest qui applique 410 euros de frais de succession, au Crédit Agricole du Languedoc (370 euros), à la Banque Populaire Val de France (345 euros), au Crédit Agricole Centre Ouest (320 euros), à la Caisse d’Epargne d’Ile-de-France, ou encore chez ING, Fortuneo et Orange Bank qui appliquent toutes les trois 300 euros de frais. Cette note semble d’autant plus salée qu’un virement bancaire externe coûte au maximum quelques euros lorsqu’il est réalisé par un conseiller bancaire. De plus, par la diversité des enseignes précédemment citées, on se rend bien compte que rares sont les groupes bancaires à faire preuve de légèreté sur cette ligne tarifaire.

Une disparité des prix qui étonne

Notons toutefois qu’il y a globalement un mieux cette année puisqu’en moyenne les frais ont baissé de 4,2% pour notre succession type de 15 000 euros. Une baisse importante mais due essentiellement à un changement dans le mode de calcul de ces frais. Certains réseaux, comme le Crédit du Nord, ont en effet fortement abaissé leurs frais fixes, ce qui, même en augmentant la part variable, entraîne une baisse de 24% de la facture. Elle revient à 224,50 euros en 2020 contre 294 euros en 2019. Au sein des Caisses d’Epargne, c’est la suppression des frais de dossier qui a permis de baisser de 19% à 29% les frais de succession en fonction des régions.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Le grand écart reste toutefois de mise pour ce service pourtant identique d’une banque à une autre. Ainsi comment ne pas être surpris de constater que certains établissements prélèvent moins de 100 euros de frais ? Parmi ces « bons élèves », citons plusieurs caisses du Crédit Agricole, comme le Crédit Agricole Nord Est (75 euros), le Crédit Agricole Val de France (90 euros) et le Crédit Agricole Touraine Poitou (95,29 euros). Autre source d’étonnement : les banques, comme la Banque Dupuy de Parseval ou la Banque Populaire du Sud, indiquant « nous consulter » dans leur plaquette tarifaire. Entre la disparité des tarifs et le manque de transparence dans certaines brochures, beaucoup de banques continuent donc à avoir des pratiques douteuses sur les frais de successions.

Voir notre comparatif des banques les moins chères

(1) Cas d’une succession simple de 15 000€ réglée en deux mois. Famille dans une banque différente de celle du défunt.