Thalès - FR0000121329 HO

mnob

Membre
Je suis Thalès depuis quelques semaines et envisageais de me placer dessus mais savez vous pourquoi elle perd 5% aujourd'hui?
J'ai dû rater une annonce???
Le moment et la valeur actuelle vous semble t-il interessant pour aller sur ce genre de valeur (que je ne possède pas dans mon portefeuille)​
 

Winxptm

Contributeur régulier
Je suis Thalès depuis quelques semaines et envisageais de me placer dessus mais savez vous pourquoi elle perd 5% aujourd'hui?​
J'ai dû rater une annonce???​
Le moment et la valeur actuelle vous semble t-il interessant pour aller sur ce genre de valeur (que je ne possède pas dans mon portefeuille)​
Mon truc à moi c'est de regarder la MM20 et de prendre à -5% pour de celle ci, Thalès au prix du jour est un bon point d'entrée donc :)
 

LePiaff

Membre
Perso j'en ai pris quelques une dans une optique TLT fond de portefeuille :) , je renforcerai à la baisse si possible !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Le coronavirus n'a pas empêché Thales de signer des contrats.

Pas moins de 7 contrats engrangés par Thales en quelques semaines :
26/05/2020 -> Thales : Alenia Space
fournira les systèmes thermomécaniques pour le module de service européen de la capsule Orion
Orion est le vaisseau spatial habité de la NASA, conçu pour l'exploration de l'espace lointain.
Le module de service d'Orion sera développé dans le cadre d'un contrat ESA et fournira la structure, la propulsion, l'alimentation électrique, le contrôle thermique et les fonctions principales de support vie pour la capsule américaine.
Le contrat ESM3 signé par Thales Alenia Space (société conjointe entre Thales à 67 % et Leonardo 33 %) représente une valeur d'environ 75 M€ pour développer et réaliser les systèmes thermomécaniques du 3e modèle du module de service européen (ESM) du vaisseau spatial Orion.

26/05/2020 -> Thales : signe un accord avec SF Airlines en Chine
Le groupe annonce que SF Airlines, principale compagnie de fret aérien en Chine, a choisi Thales et ACSS comme fournisseur exclusif d'équipements embarqués ADS-B (Automatic dependent surveillance-broadcast) pour sa flotte.
La technologie ADS-B (Automatic dependent surveillance-broadcast) vise à améliorer considérablement l'efficacité et la capacité du trafic aérien.

09/06/2020 -> Plan Aéro du ministère des Armées
commande d’un avion léger de surveillance et de renseignement (ALSR).
Il s'agit d'un avion civil équipé de capteurs optroniques, radar et de renseignement électromagnétique. Il sera totalement transformé par Sabena Technics et Thales.
La transformation représente l’équivalent de 150 emplois pendant 2 ans.

10/06/2020 -> Thales est retenu pour protéger les documents d'identité des Texans
Le département de la Sécurité publique (DPS) du Texas a choisi la technologie de Thales pour protéger les données personnelles des permis de conduire et des cartes d'identité électroniques de ses citoyens. Il s'agit du 11e Etat américains à faire confiance à la technologie numérique du Groupe. Plus de 7 millions de cartes, conformes aux normes de sécurité nationales (Real ID Act) seront délivrées chaque année aux résidents.
Thales fournira également le système logiciel et la base de données qui permettront au DPS du Texas de mettre en oeuvre un inventaire précis de tous les permis et cartes attribués aux citoyens

11/06/2020 -> Thales : La Chine, la Corée du Sud et la Turquie choisissent les technologies de Thales pour leurs métros
Thales fournira sa solution de signalisation SelTrac™ Communications Based Train Control (CBTC) en Corée du Sud, en Turquie et en Chine, dans le cadre de trois contrats de signalisation de transports ferroviaires urbains. Malgré la pandémie de Covid-19, les gouvernements du monde entier s'engagent à développer les transports publics considérés comme essentiels et les technologies de Thales, joueront un rôle fondamental au cœur de ces projets.

15/06/2020 -> Thales fournira 6 nouveaux véhicules tactiques Bushmaster à la Jamaïque
La Force de Défense de la Jamaïque (JDF) étoffe sa flotte de véhicules tactiques protégés Bushmaster (véhicule de 11 tonnes protégé contre les engins explosifs et les tirs balistiques, pouvant embarquer une charge utile de 4 t. et transporter jusqu'à 10 personnes en territoire hostile et dans des environnements extrêmes) en acquérant 6 véhicules supplémentaires -3 transports de troupes et 3 versions ambulance- auprès de Thales. Ce nouveau contrat porte sur plus de 7 millions d'euros.

15/06/2020 -> Des mini-drones pour l'armée de Terre.
La DGA vient d’autoriser la livraison par Thales à l’armée de Terre des trois premiers systèmes de mini-drones de reconnaissance. Équipé d’une boule optronique haute définition fonctionnant de jour comme de nuit, le drone d'une envergure de 4m dispose d’une autonomie de l’ordre de 2h30.
La LPM 2019-2025 prévoit la livraison de 10 autres systèmes de mini-drones de reconnaissance avant fin 2020.

La lourde, et longue, intégration de Gemalto, puis l'épisode épidémique ont mis à mal le parcours boursier de Thales.
D'un plus haut historique au dessus de 120€ en septembre 2018, le titre a chuté jusque sur les 50€ en mars 2020.
Reprise, puis consolidation en avril/mai au sein d'un petit canal baissier (en violet sur le graphique ci-dessous).
La sortie par le haut, puis pull-back sur la ligne haute du canal s'est fait dans un gros volume.
Volumes globalement en hausse depuis quelques semaines.

Le récent plan aéronautique dévoilé par l'exécutif devrait largement profiter à Thales, selon son PDG, Patrice Caine :
"Compte tenu de notre intensité en R&D, cette mesure nous aidera à passer le cap de la crise. Cela nous permettra à la fois d'accroître notre avance technologique, par exemple avec les futurs Flight management systems collaboratifs - c'est-à-dire le 'cerveau' de l'avion, qui gère le plan de vols - connectés avec le contrôle du trafic aérien, et de sauvegarder nos compétences critiques en maintenant en activité nos ingénieurs."

De quoi espérer un retour à meilleure fortune pour Thales.


Graphique en UT 4h :


Thales_16_06_2020.gif
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Un beau contrat que vient de remporter Thales et qui semble être passé inaperçu auprès des investisseurs.
Le jour de l'annonce, le 2 juillet, Thales a terminé à +3,88% sa journée en bourse.
Dans le même temps, le CAC 40 a gagné +2,5%, porté par les bons chiffres de l'emploi US.
Ce qui a quelque peu occulté l'annonce faite ce 2 juillet par l'Agence spatiale européenne.

L'Agence spatiale européenne (ESA) vient de lancer la seconde phase du projet Copernicus, un programme d'observation de la Terre.
De nouveaux satellites vont être déployés pour assurer des missions complexes d'observation de la Terre.
La branche spatiale de Thales, Thales Alenia Space (Coentreprise franco-italienne à 67% pour Thales et 33% pour Leonardo) a remporté des contrats pour 5 des 6 nouvelles missions Copernicus.
3 sur lesquelles Thales Alenia Space sera le maître d'œuvre, et 2 sur lesquelles le groupe sera responsable de la charge utile (mesurer les émissions mondiales de CO2, et topographie des glaces et des neiges polaires).

"Le volume des commandes pour Thales Alenia Space résultant des récentes décisions de l'appel d'offres devrait s'élever à environ 1,8Md€. Les signatures des contrats sont attendues dans les prochaines semaines." (sources Thales)

1,8Md€ sur les 2,5Mds€ que devrait coûter cette seconde phase du projet, c'est un très gros contrat, et un formidable succès pour le groupe Thales.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Il y a une dizaine de jours, DJ Plus titrait une étude sur Thales par ce titre :
"Thales dispose de munitions pour retrouver son statut de valeur refuge"

Ils ne pensaient certainement pas être aussi vite entendus!
L'annonce faite ce week-end par la Grèce pour l'achat de 18 Rafale à la France est une excellente nouvelle pour Thales.
Pour preuve la hausse de 4,34% du cours de l'action aujourd'hui : Plus forte hausse du CAC 40.

Même si une partie sera constituée d'appareils d'occasion... Ce sont ds appareils actifs, et ils devront être remplacés par de nouveaux avions.
Dans un Rafale, Thales fournit les équipements et l’avionique (les outils de communication, les radars, les calculateurs), qui représentent environ le tiers de la valeur de l’avion.
Selon la version, le coût d'un appareil doit varier de 70 à 100M€. Ce qui représente de 20 à 30M€ par appareil pour les équipements fournis par Thales.

Quelques retours d'analyses sur la valeur :
Dans son étude, DJ Plus relève que "La sanction boursière a été trop marquée par rapport au potentiel du titre".
Et d'ajouter que des sociétés bien plus exposées à la chute du trafic aérien ont été moins pénalisées par les investisseurs :
Safran s'échange à 27 fois ses bénéfices attendus pour 2021 et Airbus à 25 fois.
Thales est à seulement 12 fois ses bénéfices attendus pour 2021.

Si l'activité aéronautique civile a effectivement été lourdement pénalisée au S1 2020, celle-ci ne représente que 11% de l'activité de Thales.
DJ Plus relève que les investisseurs se sont focalisés sur la division Aérospatiale qui intègre les activités aéronautiques civiles.

La défense, qui représentait presque la moitié des revenus au S1, est en mesure de jouer un rôle de régulateur de l'activité du groupe.
Pour sa part, Citi table sur une nette reprise de l'activité de la division Défense et Sécurité avec un retour à la croissance dès le T4.
Morningstar se dit confiant dans les perspectives de cette division car Thales propose "des produits dans des domaines en croissance, tels que la cybersécurité, les communications militaires et les capteurs numériques".

Hormis l'aéronautique, les investisseurs craignaient peut-être une baisse des dépenses militaires des grandes économies occidentales.
Le PDG de Thales avait tenté, cet été, de rassurer sur ce point en faisant remarquer que les 2 plus grands clients de Thales, la France et l'Australie, ont confirmé des budgets militaires en croissance.

Citi est convaincu que la valeur reste défensive et s'attend en conséquence à ce qu'elle bénéficie à nouveau d'une prime au fur et à mesure que les investisseurs reprendront confiance.

La valorisation actuelle du groupe offre aux investisseurs un pari à moindre coût, qualifié de "bon point d'entrée" par JPMorgan Cazenove (filiale UK de JPMorgan).
60% des analystes sondés par FactSet recommandent d'acheter le titre, alors qu'ils n'étaient que 40% il y a un an.
L'action Thales se trouve en bonne position pour regagner des altitudes boursières plus conforme à ses fondamentaux.
C'est aussi notre souhait.

Pour rappel : Thales culminait à 123€ il y a presque 2 ans, jour pour jour.
Ayant un PRU à un peu plus de 90€, j'avais renforcé Thales au tout début septembre à 66,50€ parce que je trouve que le titre est victime d'une anomalie de marché.
Un PER 2021 à 14x pour une entreprise de croissance et, qui plus est, n'est que peu endettée, relève de l'erreur de marché.
C'est ce qu'écrira DJ Plus quelques jours plus tard.

Graphique en UT 4h (j'en ai profité pour le dépoussiérer un petit peu) :
Tentative de sortie par le haut d'un triangle, dans un bon volume.

Thales_14_09_2020.gif
 
Haut