Michelin - FR0000121261 ML

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Comment ça "cliquer partout"?
Sur la gauche du graphique, vous avez une palette d'outils graphiques.
Encadré rouge ci-dessous :
(le 1er en haut permet de tracer lignes et canaux)

Michelin_31_10_2018_1.gif
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Ah, là, je n'arrive pas à me faire un avis.
La spéculation ne s'est pas déchaînée sur Michelin qui, de par la nature de son activité (2/3 ou 3/4 de l'activité concerne le pneu de seconde monte), est moins sensible à l'économie que les constructeurs et autres équipementiers.
Michelin a quand même perdu du terrain.
On a une reprise technique.
Les indicateurs sont mitigés.
Des niveaux de résistance sont juste au dessus des cours actuels.
Je reste dubitatif pour l'instant.

J'avais écrit ceci en octobre 2018.
Finalement, 4 mois plus tard, l'évolution des cours m'a donné raison.

Après les bons chiffres publiés hier, on va faire une mise à jour de cette file.
Pour rappel :
"Michelin a publié pour 2018 un chiffre d'affaires en hausse de 4,1% et un résultat opérationnel en progression de 11%, à taux de change constants.
Des chiffres qui sont légèrement supérieurs aux attentes en 2018 malgré un lourd effet de changes, la baisse du marché chinois et l'impact de la fermeture annoncée d'une usine en Ecosse."



Bien, prenons de la hauteur avec cette vue en UT Mensuelle :

Michelin_12_02_2019_M.gif
C'est propre, les cours sont bien cadrés. C'est un beau graphique!!
Depuis 2009, les cours progressaient dans un grand canal haussier.
Ce canal a pris fin en automne 2018.
Une nouvelle tendance doit suivre cette sortie par le bas du canal. Difficile d'en donner les contours pour l'instant.
Une très belle résistance horizontale, née du plus haut de 2007, va nous intéresser fortement.
Située à 102,80€, les cours actuels vont sans doute venir la tester ces prochains jours.


Passons en vue journalière pour essayer d'y voir plus clair :

Michelin_12_02_2019_D.gif


Nous retrouvons nos lignes directrices de la vue mensuelle.
Le RSI est est proche du surachat.
La hausse soudaine et fulgurante de l'action a laissé les stochastiques scotchés à la cave.
Ils vont vite réagir et rejoindre le RSI en surachat.
On va observer les mouvements du titre ces prochains jours.
La résistance des 102,80 devrait contenir les cours, et une conso devrait suivre avec, peut-être, une latéralisation horizontale entre 94 et 102,80.... C'est mon scénario!! La réalité sera peut-être différente (mais j'espère que non!!).
Une sortie de crise entre Chine et US, d'ici la fin du mois, anime les conversations des analystes de la planète.
Si elle se concrétise, elle pourrait libérer les actions qui ont subi lourdement les effets des restrictions commerciales... Au moins à court-terme.... Avant que les problèmes chinois ne reviennent sur le devant de la scène.
Ce qui devrait permettre à Michelin de repasser au dessus de cette résistance.
Et si la sortie de crise tombe à l'eau.... Alors mieux vaut couper les écrans et aller faire une balade dans la nature pour admirer les paysages.
 
Dernière modification:

trickster

Contributeur régulier
Et si la sortie de crise tombe à l'eau.... Alors mieux vaut couper les écrans et aller faire une balade dans la nature pour admirer les paysages.

Ce sera le bon timing pour investir pour ma part.:)
Après on parle beaucoup de ce conflit sino-américain, ça handicape certes la croissance mais ce n'est pas le seul problème.:confused:
Il y a aussi un prochain Shutdown qui peut arriver ce mois-ci.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Ce sera le bon timing pour investir pour ma part.:)
Après on parle beaucoup de ce conflit sino-américain, ça handicape certes la croissance mais ce n'est pas le seul problème.:confused:
Il y a aussi un prochain Shutdown qui peut arriver ce mois-ci.
pas de shutdown, y z'ont trouvé un accord.
Les 2, non 3, gros pb à venir :
- brexit
- Italie
- Chine
 

totoka

Contributeur régulier
nouvelle mise à jour pour le titre :

Forte hausse du titre après les retours de la chine (vrai ou faux.... nous ne saurons vraiment jamais)

La stratégie de Michelin sur les marges de renouvellement des pneus des véhicules déjà en utilisation semblent porter leurs fruits,

Il semble que le cours soit de retour dans le canal haussier initié en 2008, cela semble bien parti pour continuer,

Un stop peut être mis en place sur les 106 afin de se débarrasser des titres avec une PV et un éventuel repositionnement à la suite,

Poam si vous passez par la, votre avis est toujours aussi instructif :)

wait and see,
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Forte hausse du titre après les retours de la chine (vrai ou faux.... nous ne saurons vraiment jamais)
La stratégie de Michelin sur les marges de renouvellement des pneus des véhicules déjà en utilisation semblent porter leurs fruits,
Il semble que le cours soit de retour dans le canal haussier initié en 2008, cela semble bien parti pour continuer,
Un stop peut être mis en place sur les 106 afin de se débarrasser des titres avec une PV et un éventuel repositionnement à la suite,

Oui, hausse des entreprises qui sont bien positionnées sur la Chine suite à PMI moins mauvais qu'attendus.
On y retrouve, par exemple, Valeo et Michelin.
Effectivement, Michelin réintègre son canal haussier historique.

Vue Hebdo :

4360


Vont-ils s'y maintenir?
Ils y sont revenus après quelques hésitations autour des 2 lignes de résistances et du support qui se sont croisées autour des 103€.
Le RSI est très proche du surachat et les volumes n'ont pas explosé.

Prudence donc parce que des vents venus de diverses directions s'opposent.
A commencer par le départ du patron de Michelin, Jean-Dominique Senard. Il a profondément transformé l'entreprise au cours de sa présence à la tête de Michelin, et l'a rendue très profitable.
Son successeur en fera-t-il de même? A priori, le nouveau PDG de Michelin, Florent Menegaux, va
poursuivre la stratégie mise en place par Jean-Dominique Senard. A voir au fil du temps.
Michelin tire parti du marché de seconde monte sur les véhicules. Ce qui rend l'entreprise moins dépendante des cycles que les constructeurs et équipementiers qui sont bien plus tributaires du véhicule neuf.
Un autre segment d'activité qui tire les profits du groupe, ce sont les activités de spécialité : pneumatiques pour avions, engins miniers, 2 roues, produits non pneumatiques comme les semelles de chaussures de sport, etc.
Ce segment a connu un important développement avec Jean-Dominique Senard : 14% des ventes en 2010, puis 22% en 2018 et 27% attendus en 2021. Des activités de spécialité à forte valeur ajoutée qui soutiennent largement la rentabilité du groupe.
Des fondamentaux solides, mais un secteur automobile global qui est largement sous-pondéré par les investisseurs actuellement.

En UT jour :

4361


Après les tergiversations sous la base du canal haussier, le titre réintègre ce canal au profit d'un gap haussier.
Une configuration plutôt positive.

Cependant :
Il n'y a pas de pic de volume.
Les indicateurs sont proches du surachat.
Effectivement, on est plutôt dans une configuration incitant à prendre des profits, si jamais on a acheté le titre à un cours plus bas.
A contrario, nous ne sommes pas dans une phase d'achat. Qui voudrait acheter le titre devrait attendre un peu.
Il n'y a pas trop d'obstacles à la hausse, peut-être sur les 111,50/112€. De quoi donner au RSI la force d'atteindre le surachat avant de consolider.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
En complément sur Michelin qui tenait une journée investisseurs aujourd'hui, et qui a fait part de ses projections pour les prochaines années.
Michelin mise sur les pneus premium dans un contexte ralenti :
Michelin anticipe une croissance annuelle moyenne du marché mondial des pneus de première monte (véhicules neufs) de 1% entre 2018 et 2023, contre environ 2% entre 2013 et 2018.

Par contre, le marché des pneus de grand diamètre, 18 pouces et plus (grands SUV, les routières, les sportives), devrait connaître une croissance annuelle moyenne d'environ 2% sur les cinq prochaines années.

Cette gamme de pneumatiques devrait représenter 52% des ventes totales de pneus première monte et remplacement de la marque Michelin en 2023, contre 32% en 2018, selon la présentation faite aux analystes.

C'est la croissance des 18 pouces et plus, mais aussi les activités de spécialité, qui tirent la rentabilité du groupe.
 
Haut