Interrogation tableau d'amortissement

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

C'est justement parce qu'il n'y a aucun écart qu'il y a probablement un problème.

Dans les deux tableaux si l'on ajoute le capital restant dû après paiement de la première échéance (= 70.770,18€) à la part d'amortissement comprise dans ladite échéance (= 229,82€) l'on obtient le capital initial emprunté soit 71.000€

Or, avant d'obtenir le second échéancier daté Chouette avait déjà payé une ou même deux échéances..

Donc - sauf si ces échéances déjà payées n'étaient composées que d'intérêts (= hypothèse d'un différé/anticipation) (***) - du fait des amortissements pratiqués, le capital de départ à la date du 5 avril de ce second échéancier devrait être inférieur à 70.770,18€

(***) - D'où l'utilité d'avoir le premier échéancier réel pour vérifier s'il y a bien eu - ou non - des amortissements de capital dans les premières échéances payées.

Cdt
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

Donc - sauf si ces échéances déjà payées n'étaient composées que d'intérêts (= hypothèse d'un différé/anticipation) (***) - du fait des amortissements pratiqués, le capital de départ à la date du 5 avril de ce second échéancier devrait être inférieur à 70.770,18€
Outre les documents déjà réclamés je pense qu'il faudrait surtout avoir l'avenant anonymisé qui permettrait de connaitre les montants en cause et les dates.

Il faudrait savoir aussi quels sont les montants prélevés sur le compte courant et les dates.
La banque n'aurait-elle pas fait un remboursement par crédit en compte quelques temps après la mise en place de ce second tableau d'amortissement.
 

vivien

Contributeur régulier
En fait je m'interroge, le 1er tableau aurait-il été mis en place ?

Il faudrait que Chouette nous donne les montants exacts débités sur son compte au titre des échéances de Février et Mars. 2019.

Ce qui aurait pu se passer est que Chouette, après avoir reçu l'offre de crédit et le tableau d'amortissement (sans date) avec le montant de l'assurance, aurait demandé à sa banque la possibilité de bénéficier d'une délégation d'assurance.
La banque aurait accepté et envoyé le tableau d'amortissement définitif (avec dates). La seule différence serait donc bien la suppression de l'assurance.

Attendons donc les réponses de Chouette.
 

Aristide

Top contributeur
Ma toute première échéance payée a été fondue en 2 en 1 (février-mars) et était de 542,76. Ca ne correspond pas à deux échéances, je ne sais pas comment ils ont fait les calculs. Mais en tout cas, elle n'apparaît dans aucun tableau d'amortissement.

C'est cela qu'il nous faut comprendre.

Cdt
 

Warf

Membre
Bonjour Chouette,
Pourriez-vous simplement nous indiquer le montant qui figure dans votre offre initiale concernant les postes "Garantie Crédit Logement et commission de caution " (ainsi que d'éventuels frais de dossier) ?
Merci par avance.
 
Dernière modification:

Aristide

Top contributeur
Ma toute première échéance payée a été fondue en 2 en 1 (février-mars) et était de 542,76. Ca ne correspond pas à deux échéances, je ne sais pas comment ils ont fait les calculs. Mais en tout cas, elle n'apparaît dans aucun tableau d'amortissement. Plus de 500€ dans la nature...

C'est cela qu'il nous faut comprendre.

Outre cette éventualité d'intérêts (sans amortissement) d'une période de différé/anticipation il pourrait aussi se faire que le paiement de frais de dossier ait été étalé sur les 1ers mois ce qui aurait donc pour effet de retarder l'amortissement du capital.

Mais ce serait alors très grand hasard que cet échelonnement aboutisse strictement (= pile poil) aux amortissements de capital qui - en l'absence de cet éventuel étalement - auraient dus être pratiqués.

Cdt
 

vivien

Contributeur régulier
Outre cette éventualité d'intérêts (sans amortissement) d'une période de différé/anticipation

il faudrait que Chouette veuille bien répondre et nous apporter des informations chiffrées et surtout datées. Pour qu'il y ait des intérêts, faudrait-il que le capital soit débloqué pour tout ou partie ? Et à ce stade nous n'avons rien.

Je trouve que l'hypothèse de Warf avec la commission de caution est intéressante. Dans ce cas, la différence pourrait provenir des cotisations d'assurance prorata temporis, qui viendraient s'ajouter à cette facturation de frais. Ce qui expliquerait les montants non arrondis.

Il est donc important d'avoir l'avenant qui nous apportera des précisions sur les dates - montants et frais accessoires. Pour la commission de crédit logement ou d'une autre société de caution mutuelle, l'information sur l'offre préalable permettrait de lever les ambiguïtés.
 
Dernière modification:

Warf

Membre
Re-Bonjour Chouette,

En suite de mon message, votre recherche vous permettra sans doute de reconstituer pour votre parfaite compréhension cette échéance de 542,76 €.

Plusieurs hypothèses sont à retenir quant à ses composants : frais de Crédit Logement, frais de dossiers, prorata d’assurances et d'intérêts au taux de 1,30%.

Et vraisemblablement aucune composante en capital, d'où ma position sur le faible intérêt du tableau d'amortissement daté.

Vous avez noté qu'il est possible de s'exprimer ici sans coup de menton, lettres en gras et rouge, etc. Cette simple règle de bienséance ne semblant pas unanimement partagée, ce sera mon dernier message sur ce sujet.

Je vous souhaite une agréable journée.
 

Aristide

Top contributeur
Perso je n'ai jamais vu des frais de garantie (hypo ou caution) imputés sur des échéances d'amortissement; ces paiements sont effectués en parallèle de la mise à disposition de fonds (= ch ou virement).
Je ne pense donc pas qu'ils aient un quelconque impact.

Tant sur le tableau prévisionnel non daté que sur l'échéancier résultant de l'avenant tous les intérêts son bien calculés au taux de 1,13% sur le capital restant dû ex ante de l'échéance considérée.

Vous avez noté qu'il est possible de s'exprimer ici sans coup de menton, lettres en gras et rouge, etc. Cette simple règle de bienséance ne semblant pas unanimement partagée, ce sera mon dernier message sur ce sujet.

Non.
D'abord si le système le permet c'est bien pour que l'on puisse s'en servir.
D'autre part, à partir du moment où l'utilisation reste limitée, elle peut être très utile pour mettre en exergue des points importants qui méritent d'être soulignés.

Dans le "langage forumeur" c'est la rédaction en majuscules qui est peu appréciée car assimilée à des hurlements; mais, utilisée très ponctuellement, elle est aussi admise dans le même objectif.

Cdt
 
Haut