L'Assemblée nationale a voté vendredi un dispositif pour proroger et renforcer l'éco-prêt à taux zéro, destiné à aider les ménages à financer les travaux de rénovation énergétique de leurs logements.

Lors de l'examen en première lecture du budget 2022, les députés ont voté un amendement d'Anthony Cellier (LREM) qui prévoit de prolonger « l'éco-PTZ » jusqu'à fin 2023. Il rehausse le plafond de ce prêt pour « un bouquet de travaux à hauteur de 50 000 euros », au lieu de 30 000 euros actuellement. La durée de remboursement est aussi étendue à 20 ans si nécessaire, contre 15 actuellement.

À partir du 1er juillet 2022, le « cumul des aides à la rénovation énergétique sera simplifié », notamment entre cet éco-prêt et le « dispositif MaPrimeRénov' », ajoute Anthony Cellier.

L'éco-PTZ est un prêt bancaire dont les intérêts sont pris en charge par l'État afin d'aider les ménages à effectuer les travaux de rénovation énergétique de leurs logements.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

L'amendement a été soutenu par des députés de différents bords. A droite, Thibault Bazin (LR) a estimé que cet outil a « prouvé son efficacité ».